Elections législatives : Anne Hidalgo critique l'accord entre La France insoumise et le Parti socialiste mais "ne souhaite pas l'empêcher" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Anne Hidalgo a déploré l'accord entre La France insoumise et le Parti socialiste dans le cadre des élections législatives.
Anne Hidalgo a déploré l'accord entre La France insoumise et le Parti socialiste dans le cadre des élections législatives.
©Thomas COEX / AFP

Fractures au sein du PS

Elections législatives : Anne Hidalgo critique l'accord entre La France insoumise et le Parti socialiste mais "ne souhaite pas l'empêcher"

La maire de Paris a fait cette déclaration avant le Conseil national du parti qui doit approuver ou non l'accord programmatique et électoral.

Anne Hidalgo est sortie de son silence sur la question de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale imaginée par La France insoumise pour les élections législatives. La candidate du Parti socialiste à l'élection présidentielle a critiqué l'accord pour les législatives entre La France insoumise et le PS.

En revanche, Anne Hidalgo "ne souhaite pas empêcher" son approbation par son parti. 

Selon la maire de Paris, l'accord "ne porte pas les garanties nécessaires sur des sujets aussi essentiels que l'Otan, l'Europe de la défense, la laïcité et les valeurs universelles". 

Anne Hidalgo s’est exprimée à quelques heures du Conseil national du parti dont les 300 membres doivent, à partir de 19 heures, approuver ou non l'accord programmatique et électoral.

La France insoumise a pu fédérer et rassembler les écologistes de EELV, le Parti communiste français et le Parti socialiste dans le cadre des élections législatives et sous la bannière de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale. Des accords ont été passés entre ces formations politiques pour les investitures et les circonscriptions pour les législatives de juin prochain. Jean-Luc Mélenchon souhaite peser dans ce scrutin et provoquer une cohabitation avec Emmanuel Macron.  

France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !