L'élection de Hollande pousserait-elle les Français les plus riches vers la Suisse ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
L'élection de Hollande pousserait-elle les Français les plus riches vers la Suisse ?
©

Revival 1981

L'élection de Hollande pousserait-elle les Français les plus riches vers la Suisse ?

Selon un rapport confidentiel cité par l'édition du Monde de mardi, la tentation de l'exil et les évasions fiscales se multiplient en vue de l'échéance présidentielle.

C’est lorsque le président a décidé officiellement de supprimer le bouclier fiscal, le 12 avril dernier, que les premiers effets se sont fait sentir, expliquent des avocats dans ce rapport confidentiel sur l’expatriation fiscale, datant de mars 2011. Depuis, les demandes de délocalisation ne cessent de se multiplier.

Car le budget 2012 et les plans Fillon n’ont pas rassuré les Français les plus riches.

"Certains préparent leur départ. Ce sont aussi bien des gens qui ont récemment vendu leur entreprise que des détenteurs d'un patrimoine d'origine familiale que l'on appelle le 'old money', affirme Stéphane Jacquin, directeur de l'ingénierie patrimoniale de Lazard Frères Gestion.

Surtout, beaucoup craignent une éventuelle victoire de François Hollande."J'ai des clients qui m'ont dit clairement que s'il était élu, ils reverraient leur organisation patrimoniale et quitteraient la France », raconte Thierry Chomel de Varagnes, directeur associé de l'agence Paris-Rive gauche de Barnes.

Le candidat socialiste a annoncé qu’il reviendrait sur l’allègement de l’impôt sur la fortune. Il souhaite également supprimer le prélèvement forfaitaire libératoire sur les dividendes et les intérêts et les taxer comme les revenus du travail. Et veut passer à 46% la tranche marginale d’imposition pour les plus hauts revenus. Or selon Stéphane Jacquin, "avec de telles propositions, l'ensemble des revenus financiers d'un patrimoine rapportant 5 % par an sera absorbé par les impôts. Il sera donc difficile de maintenir son patrimoine et de le protéger contre l'inflation".

Concernant les destinations privilégiées par ceux qui choisissent de partir : la Belgique, la Suisse, et le Royaume-Uni. Trois pays qui se situent près de la France et où la fiscalité est beaucoup plus favorable aux riches.

"Nous nous préparons à leur arrivée, car les vaches à lait maltraitées finiront pas aller brouter chez nous", affirme le responsable d'un family office (gestionnaire de patrimoine familial). Certains de ses collègues se frottent les mains et vont même jusqu'à souhaiter la victoire à l'élection présidentielle du socialiste François Hollande, ajoute-t-il.

Lu sur Le Monde.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !