EDF fait une offre à plus de 2 milliards d’euros sur les réacteurs d’Areva | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
EDF fait une offre à plus de 2 milliards d’euros sur les réacteurs d’Areva
©

Mariage

EDF fait une offre à plus de 2 milliards d’euros sur les réacteurs d’Areva

Selon les Echos, l'électricien a présenté vendredi une offre portant sur trois activités d'Areva NP, employant 15.000 salariés, mais excluant certains projets risqués, dans le cadre du rapprochement entre les deux groupes.

Le président d’EDF Jean Bernard Levy, a transmis ce vendredi aux dirigeants d’Areva, Philippe Varin et Philippe Knoche, une proposition de plus de 2 milliards d'euros pour la reprise de l’activité réacteurs du groupe nucléaire, selon les Echos. 

Plus précisément, "la valorisation est calculée sur la base d’un multiple de 7,5 fois l’Ebitda (excédent brut d’exploitation) des activités reprises, recalculé en fonction du périmètre concerné et des restructurations qui auront été effectuées", écrit le journal. Cette "offre indicative" doit être "suivie par une période de diligences avant d’être ajustée pour devenir une offre ferme, éventuellement assortie de conditions suspensives", indique une source proche du dossier, qui précise que cette offre "couvre environ un tiers des besoins en financement d’Areva, estimés autour de 7 milliards d’euros.

Le périmètre de l'offre comprend les activités de services à la base installée, d’assemblage de combustible, et de fabrication d’équipements, qui emploient 15.000 salariés et sont maîtrisés par l’électricien. Ces activités "seraient logées dans une structure autonome, dotée de dirigeants expérimentés, qui serait détenue majoritairement par EDF et pour le solde par des partenaires extérieurs".

L’offre d’EDF inclut aussi les activités d’ingénierie, de conception des réacteurs, qui seraient quant à elles absorbées par EDF.

Le gouvernement n'a pas encore pris sa décision concernant la forme que prendra le rapprochement entre Areva et EDF, a toutefois déclaré vendredi le ministre de l'Économie, Emmanuel Macron, ajoutant qu'une réunion consacrée à ce dossier se tiendrait le 3 juin à l'Élysée et que la décision serait arrêtée "d'ici l'été".
 

Lu dans Les Echos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !