Ebola : pour Marisol Touraine, "le risque d'importation du virus en Europe et en France est faible" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Le virus Ebola a fait plus de 670 victimes en Afrique de l'Ouest
Le virus Ebola a fait plus de 670 victimes en Afrique de l'Ouest
©Reuters

Attention quand même

Ebola : pour Marisol Touraine, "le risque d'importation du virus en Europe et en France est faible"

L'organisation Médecins sans frontières a averti que le virus, qui a fait plus de 670 morts en Afrique de l'Ouest depuis le début de l'année, était "hors de contrôle".

Alors que le virus Ebola frappe la Guinée, le Liberia, la Sierra Leone, et a fait plus de 670 morts, Marisol Touraine a tenu à rassurer. Ce jeudi matin, dans une interview au Parisien, la ministre de la Santé a fait un point sur la situation et les risques pour la France"Aucun cas importé n'a été signalé à ce jour. Pour autant, une extrême vigilance s'impose face à cette maladie à la fois très grave et très contagieuse qui progresse en Afrique" a-t-elle d'abord expliqué.

Puis elle a indiqué que "le risque d'importation du virus en Europe et en France est faible". "Nous faisons en sorte que notre pays ne soit pas touché" ajoute la ministre. "Nous avons, avec le ministre des Affaires étrangères, établi des recommandations pour ceux qui se rendent dans les pays concernés, accessibles sur le site Internet du Quai d'Orsay : sans alarmer, c'est sur cette prévention en amont qu'il faut insister. Nous avons également mis le dispositif de veille sanitaire en alerte pour sensibiliser les professionnels de santé au diagnostic et aux modalités de prise en charge, au cas où un patient se présenterait souffrant de fièvre et rentrant de l'un des pays concernés par l'épidémie" explique encore Marisol Touraine dans Le Parisien. 

A LIRE AUSSI - Et si Ebola arrivait en France : quel plan d’urgence, quelles conséquences ? 

Et à la question de savoir si la France est prête au cas où le virus arriverait, elle répond sans hésitation : "la France a les moyens de faire face à Ebola". Dans le même temps, l'organisation Médecins sans frontières a averti mercredi soir que le virus était "hors de contrôle". 

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !