Ebola : la France renforce le principe de précaution | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Ebola : la France renforce le principe de précaution
©

Attentive

Ebola : la France renforce le principe de précaution

Annick Girardin, la secrétaire d'Etat française au Développement et à la Francophonie, a indiqué qu'elle participerait lundi à Bruxelles à une réunion de l'Union européenne sur le virus.

Le virus Ebola poursuit sa progression dans l'ouest de l'Afrique. Plus de 2 400 personnes sont mortes ces derniers mois selon les chiffres de l'Organisation mondiale de la Santé. La situation inquiète toujours les pays européens. Ainsi, la France va renforcer son principe de précaution. Annick Girardin, secrétaire d'Etat française au Développement et à la Francophonie, a également indiqué que la mobilisation pour aider la Guinée frappée par l'épidémie serait étendue. D'autres pays européens vont eux aussi assister la Sierra Leone et le Liberia.

Annick Girardin a aussi évoqué le trafic aérien en direction des pays touchés par le virus. "Le principe de précaution, il est toujours là et il faut toujours le maintenir. Ensuite, il y a des décisions qui ont été prises sur l'arrêt de lignes aériennes", a-t-elle déclaré à l'AFP. "En ce qui concerne notamment la Guinée, Paris-Conakry aujourd'hui est encore desservi et, je l'espère, restera une possibilité, pour emmener les soignants, mais aussi pour que le pays garde une possibilité de développement ou de continuité de ses activités économiques. Parce que sinon, au virus Ebola et à la catastrophe sanitaire on va rajouter une catastrophe humanitaire, alimentaire et économique" a-t-elle poursuivi.

"C'est très inquiétant, oui, nous devons avoir une force de frappe beaucoup plus importante pour éradiquer ce virus, mais en même temps ne créons pas de psychose, au risque de créer beaucoup plus d'effets encore et de conséquences que ce que fait déjà le virus Ebola" a-t-ele signifié encore. Lundi, elle participera à Bruxelles à une réunion de l'Union européenne sur le virus.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !