Disparues de Perpignan : les enquêteurs privilégient désormais la piste criminelle | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Disparues de Perpignan : les enquêteurs privilégient désormais la piste criminelle
©

Fin atroce ?

Disparues de Perpignan : les enquêteurs privilégient désormais la piste criminelle

Allison Benitez, 19 ans, et Marie-Josée Benitez, 53 ans, respectivement fille et épouse du légionnaire Francisco Benitez, ont disparu le 14 juillet à Perpignan.

Il n'y a plus de doute. L'espoir de voir réapparaître Allison et Marie-Josée Benitez vivantes, est "nul ou presque" d'après une source policière. La piste criminelle est privilégiée par les enquêteurs dans cette affaire. Surtout depuis les nouvelles révélations et la réouverture d'un dossier de disparition datant de 2004, concernant la maîtresse brésilienne de Francisco Benitez, père d'Allison et mari de Marie-Josée, qui s'est suicidé lundi.

Le parquet a en effet rouvert les investigations non plus pour recherche des causes de la disparition, mais pour enlèvement et séquestration, a indiqué le procureur adjoint de la République de Nîmes, Eric Emmanuelidis. Il s'agit d'une enquête préliminaire et non d'une information judiciaire comme cela a été rapporté dans un premier temps, a-t-il précisé. Les deux dossiers de Perpignan et Nîmes seront rapprochés si nécessaire, a-t-il dit.

L'affaire de 2004 présente de troublantes similitudes avec celle de Perpignan. Francisco Benitez avait en effet été entendu à l'époque comme témoin dans la disparition de sa maîtresse. Il n'avait pas été inquiété.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !