Deux groupes sanguins viennent d’être découverts | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Deux groupes sanguins
viennent d’être découverts
©

Petits nouveaux

Deux groupes sanguins viennent d’être découverts

Ils concerneraient peu de gens mais pourraient expliquer des difficultés consécutives à certaines transfusions sanguines, le rejet de certaines greffes, ainsi que des incompatibilités entre une mère et son enfant à naître.

Parmi la trentaine de groupes sanguins qui existent, deux petits nouveaux viennent d’intégrer la liste. Ils se nomment Junior et Langereis et viennent d'être découverts récemment par une collaboration internationale de chercheurs, dont de nombreux scientifiques français de l’Institut national de la transfusion sanguine.

Ils concerneraient peu de gens mais pourraient expliquer quelques-unes des difficultés consécutives à des transfusions sanguines, le rejet de certaines greffes ainsi que des incompatibilités entre une mère et son enfant à naître, rapporte Futura Sciences.

Un groupe sanguin, rappelle le site d'actualité scientifique, consiste en "une classification du sang en fonction de l’absence ou de la présence de substances antigéniques à la surface des globules rouges". Le plus célèbre d’entre tous est le système ABO, devant le système rhésus (+/-).

À l’origine de ces nouveaux groupes, deux protéines nommées ABCB6 et ABCG2. Les protéines ont été purifiées, puis identifiées. Les chercheurs ont pu constater que certains échantillons de sang dont ils disposaient présentaient les anticorps spécifiques. Cette réaction immunitaire révèle donc la présence de deux nouveaux groupes sanguins.

Les problèmes associés à ces deux groupes sanguins sont très rares, mais il existe malgré tout quelques populations à risque (les Japonaise et les Gitans d’Europe notamment). Pour ces personnes, le danger est que certaines greffes ou transfusions pourraient ne pas prendre.

Les chercheurs vont tenter de trouver de nouveaux groupes sanguins. Il en resterait encore dix ou quinze à identifier.

Lu sur Futura Sciences

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !