Déficit public : la Cour des comptes épingle les objectifs du gouvernement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Déficit public : la Cour des comptes épingle les objectifs du gouvernement
©Reuters

Allô Bercy ?

Déficit public : la Cour des comptes épingle les objectifs du gouvernement

Dans son dernier rapport publié le 29 juin, la juridiction financière ne croit pas du tout aux prévisions de Bercy sur ses objectifs de prévision de réduction de déficit public français.

Des objectifs "affectés de fragilités majeures", indique poliment la Cour des comptes dans son rapport du 29 juin.

En cause, les prévisions et objectifs de l'exécutif quant à la réduction du déficit de la France, fixés à 3,3% du Produit intérieur brut (PIB) pour 2016, mais surtout 2,7 % en 2017 puis 1,9 % en 2018 et 1,2 % en 2019.

La juridiction financière reste moins péremptoire pour les 3,3% de 2016, qui lui semblent atteignables. Elle distribue même des bons points vis-à-vis des résultats de réduction du déficit public pour les années passées, afin de coller au près aux critères de Maastricht, fixés à 3% du PIB par État-membre.

La Cour des comptes souligne en effet que ce niveau est au-dessus de nombreux pays européens et "ne permettra toujours pas de faire diminuer le poids de la dette dans le PIB". Cet objectif "ne laisse aucune place à des décisions nouvelles conduisant à des hausses de dépenses", pour les magistrats financiers, qui laissent entendre des "risques importants" de dérapage des dépenses de l'État en cas de nouvelle mesure annoncée, pouvant aller jusqu'à 6 milliards d'euros pour 2016. Avis aux cadeaux présidentiels de campagne électorale…

Sur son compte Twitter, la Cour des comptes évoque d'ailleurs des "tensions fortes en ce qui concerne l'évolution des dépenses de l'État" :

Les "sages" de la rue Cambon reconnaissent par ailleurs que le déficit public de la France pour 2014 et 2015 a affiché des résultats supérieurs aux attentes des objectifs prévus par la loi de programmation. Le déficit public français s'établit à 4% du PIB au lieu des 4,4% prévus par Bercy pour 2014, et à 3,6% au lieu des 4,1% annoncés pour l'année 2015.

Lire aussi : + 7% pour le PIB allemand depuis 2008 contre -8% en Italie ou -27% en Grèce : combien de temps l'euro qui devait assurer la convergence des économies européennes pourra-t-il survivre à un tel fossé ?

Lu sur France TV Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !