Croissance : la France et l'Allemagne demandent à deux économistes d'élaborer des propositions communes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Croissance : la France et l'Allemagne demandent à deux économistes d'élaborer des propositions communes
©

Boîte à idées

Croissance : la France et l'Allemagne demandent à deux économistes d'élaborer des propositions communes

Jean Pisani-Ferry et Henrik Enderlein ont été chargés d'écrire un rapport sur le sujet. Objectif : trouver des idées pour stimuler la croissance.

La croissance est au centre des préoccupations de la France et de l'Allemagne. Ainsi Emmanuel Macron et Sigmar Gabriel, les ministres de l'Economie des deux pays cherchent des solutions pour stimuler la croissance. Ils ont donc décidé de s'entourer de deux économistes et les ont chargé d'élaborer des propositions communes de mesures susceptibles de relancer l'activité économique. Jean Pisani-Ferry et Henrik Enderlein ont été choisis pour cette mission.

Après avoir présidé l'institut Bruegel, le Français est maintenant à la tête de France Stratégie (Commissariat général à la stratégie et à la prospective). Henrik Enderlein dirige l'institut Jacques Delors et enseigne à la Hertie School of Governance à Berlin.

Au départ assez réservé sur cette idée "par crainte de voir l'Allemagne faire la morale à la France", le gouvernement français a finalement accepté le principe de cette co-réalisation. "Ce qui est original, c'est l'idée qu'évidemment la France et l'Allemagne ne sont pas dans la même situation mais que néanmoins il faut travailler sur ce que peut faire chacun. (...) La commande est tout à fait claire : les réformes que doit conduire la France et les réformes que doit conduire l'Allemagne. Ce n'est pas 'que doit faire la France pour se rehausser au niveau de l'Allemagne ?' mais 'que doivent faire les deux pays ?'" a commenté Jean Pisani-Ferry.

"On va faire appel évidemment à ce qui existe, il y a des rapports qui existent déjà" a-t-il ajouté. Le rapport doit être rendu avant la mi-novembre. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !