Covid-19 : les statistiques des hospitalisations sont-elles surestimées ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Hôpital
Hôpital
©GUILLAUME SOUVANT / AFP

Coronavirus

Covid-19 : les statistiques des hospitalisations sont-elles surestimées ?

Il ne faut pas confondre : hospitalisations pour Covid, et hospitalisation pour une autre maladie mais avec Covid

Nombre d'internautes font remarquer que les chiffres des hospitalisations prennent en compte des patients positifs au Covid-19, mais qui peuvent être hospitalisés pour une autre pathologie souligne Le Figaro.

Une personne testée positive au Covid-19, mais qui entre à l'hôpital parce qu'elle s'est cassé une jambe au ski compte-t-elle dans les statistiques de la pandémie ? Cette interrogation revient régulièrement dans le débat public depuis 2020, mais est particulièrement prégnante avec l'émergence d'Omicron, variant à la fois plus contagieux et moins létal.

 Depuis le début de l'épidémie, Santé Publique France (SPF) explique bien que les données qu'elle publie concernant les «patients Covid-19» recouvrent l'ensemble des personnes hospitalisées testées positives au Covid-19. Autrement dit, dans les statistiques qui servent d'indicateurs au gouvernement et de source d'information pour la population, sont bien pris en compte des patients qui peuvent être hospitalisés pour une autre raison que le Covid-19 lui-même.

Ce qu'il faut donc observer, c'est la part de patients hospitalisés en raison du Covid, et celle de patients hospitalisés avec le Covid (simplement testés positifs).

Ce phénomène des patients hospitalisés avec le Covid mais pour un autre motif ne mériterait pas une grande attention s'il ne représentait que quelques pourcents des «patients Covid-19», mais il concerne un quart de l'ensemble des personnes hospitalisées et près de la moitié de celles de moins de 40 ans ajoute Le Figaro.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !