Cote de popularité : François Hollande rechute à 13%, Manuel Valls à 30% | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Cote de popularité : François Hollande rechute à 13%, Manuel Valls à 30%
Cote de popularité : François Hollande rechute à 13%, Manuel Valls à 30%
©

Plus bas

Cote de popularité : François Hollande rechute à 13%, Manuel Valls à 30%

L'exécutif voit sa popularité décliner de nouveau, selon le baromètre TNS Sofres pour le Figaro Magazine. Avec une performance : 0% des sympathisants UMP font confiance à François Hollande.

L' "embellie" semble bien terminée. Après quelques baromètres montrant une stabilité – voire une légère amélioration – des cotes de popularité de François Hollande et Manuel Valls, la confiance accordée au couple exécutif repique du nez.

Le baromètre TNS Sofres pour le Figaro Magazine replace ainsi François Hollande à son plus bas historique, à seulement 13% de confiance (dont seulement 1% des Français qui lui font "tout à fait" confiance). Il grappille quelques points de popularité dans son propre parti (40% de bonnes opinions contre 38% lors du mois précédent) mais perd la quasi-intégralité de ses soutiens à droite : 2% de confiance au FN (- 2 points) et un dévastateur 0% à l'UMP (-4 points)

La situation n'est qu'à peine meilleure pour Manuel Valls, qui retombe à 30% de confiance (- 2 points). Il garde encore un ratio positif au sein du PS (55% de confiance contre 41% de défiance) mais s'effondre de 9 points du côté de l'extrême-gauche, à 22%. Résultat : le Premier ministre est plus populaire au sein des sympathisants UMP (28%) qu'à la gauche de son propre parti.

Dernier point du baromètre : la cote d'avenir des personnalités politiques. Alain Juppé continue de caracoler en tête à 40% (+1) devant François Bayrou et Martine Aubry, qui éjectent Nicolas Sarkozy du podium (29%, -4). Peu de variations quelque soit la famille politique des personnalités sondées, avec toutefois la chute de Rama Yade (24%, -4) et l'émergence d'Emmanuel Macron (16%, +5).

Vu sur le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !