Chômage : un nouveau record devrait être battu | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Chômage : un nouveau record devrait être battu
©

De plus en plus inquiétant

Chômage : un nouveau record devrait être battu

Les chiffres du chômage sont attendus pour ce mercredi soir mais dès mardi Manuel Valls a fait savoir qu'ils ne seraient "pas bons".

C'est cadeau de bienvenue dont le gouvernement Valls II se serait bien passé. Alors que le contexte politique a été rendu volcanique par le remaniement ministériel, les chiffres du chômage seront dévoilés ce mercredi soir par Pôle emploi. Et ils ne seront "pas bons" a déjà prévenu le Premier ministre ce mardi sur le plateau de France 2. "Ils ne peuvent pas être bons, ils seront même négatifs, avec le niveau de croissance que nous avons", a fait savoir Manuel Valls. 

Conséquence, un nouveau record devrait être battu pour ce mois de juillet.Concrètement, le chômage devrait connaître un neuvième mois consécutif de hausse. En juin, il a atteint un énième record, avec 3,398 millions de demandeurs sans activité en métropole. Outre-mer et activité réduite incluses, le chiffre culmine à 5,34 millions.

Déjà, lundi soir, sur Europe 1, François Rebsamen, reconduit depuis à son poste de ministre du Travail, avait déclaré : "Avec 0% de croissance depuis le début de l'année, il ne faut pas s'attendre à ce que -malgré les politiques de l'emploi- que le chômage diminue". Et d'ajouter : "C'est à partir de 1,3%-1,5% de croissance qu'on crée de l'emploi. On n'y est pas". En effet, pour rappel, Michel Sapin, le ministre des Finances sous le gouvernement Valls I, a indiqué n'espérer atteindre que 0,5% cette année. Pour 2015, il ne prévoit guère un chiffre "très supérieur" à 1%.

Dès lors, la lutte contre le chômage reste la priorité des priorités du nouveau gouvernement, qui va miser sur le pacte de responsabilité pour renouer avec la croissance et l'emploi, même si François Hollande a reconnu qu'il n'aurait d'effet "qu'à moyen terme". C'est pourquoi François Rebsamen pressait : "Il y a une urgence à agir, le pacte de responsabilité et de solidarité met du temps à infuser, il faut aller plus vite".

Pour rappel, François Hollande, qui a échoué à "inverser la courbe du chômage fin 2013", avait estimé début mai que, sans baisse du chômage, il n'aurait pas la crédibilité nécessaire pour briguer un second mandat. 

 

Lu sur Le Monde.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !