Chômage : nouveau record dans la zone euro avec 11,3% de personnes sans emploi | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Chômage : nouveau record dans la zone euro avec 11,3% de personnes sans emploi
©

Mauvaises nouvelles

Chômage : nouveau record dans la zone euro avec 11,3% de personnes sans emploi

18 millions de personnes étaient au chômage en juillet selon les estimations d'Eurostat.

Le chômage n'épargne aucun pays européens. L'office européen de statistiques Eurostat a en effet révélé que le taux de chômage de la zone euro a atteint 11,3% de la population active en juillet, ce qui représente tout de même 18 millions de personnes, et une augmentation de 2,05 millions de personnes sans emplois de plus par rapport à juillet 2011. Un nouveau record pour la zone euro qui ne semble pas arriver à se sortir de la crise. Il s'agit par ailleurs du 15e mois consécutif au cours duquel le chômage a atteint ou dépassé le seuil de 10% dans la zone euro.

Les chiffres sur l'ensemble de l'Union européenne sont légèrement meilleurs. Le taux de chômage des 27 Etats, qui est resté stable par rapport à juin, s'élève à 10,4% de la population active. Si c'est moins que dans la zone euro, il s'agit toutefois d'un niveau record.

Les pays qui font grimper ces chiffres sont bien évidemment l'Espagne, qui enregistre un taux de 25,1%, mais aussi la Grèce. Parmi les bons élèves, on retrouve l'Autriche, qui ne compte que 4,5% de chômeurs au sein de la population active, les Pays-Bas avec un taux de 5,3%, et enfin l'Allemagne et le Luxembourg, dont le taux de chômeurs atteint 5,5%.

Eurostat a par ailleurs indiqué que l'inflation a connu une accélération en août dans la zone euro à 2,6%. Si l'inflation dépasse depuis maintenant plus de 20 mois le seuil de 2% voulu par la Banque centrale européenne, la tendance depuis le début de l'année n'était pas à la hausse mais à un ralentissement.

Lu sur La Tribune

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !