Dette US : la Chine montre les dents<!-- --> | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Dette US : la Chine montre les dents
©

Cash

Principal créancier des Etats-Unis, la Chine critique son déficit. Pour la première agence de notation chinoise Washington est déjà en défaut de paiement.

La première agence de notation chinoise, Dagong Global Credit Rating Co. Ltd considère que les Etats Unis ne sont plus en état d'honorer leurs dettes.  Guan Jianzhong, le président de Dagong explique que les USA sont déjà en défaut en laissant le dollar baisser face à d'autres devises, ce qui fait perdre de l'argent à ses créanciers comme la Chine.

Le 25 mai dernier, le Quotidien du Peuple, signalait que "La première agence de notation chinoise, Dagong Global Credit Rating Co. Ltd, a dégradé mardi à A+ la note du crédit souverain à long terme de la monnaie britannique et des devises de la Grande-Bretagne contre la note précédente de AA- pour cause de perspectives «négatives» Cette dégradation reflète la détérioration de la capacité de remboursement de ses dettes du pays européen".

Cette fois c'est le journal chinois Global Times qui cite l'analyse de Dagong Global Credit Rating en rappelant que la Chine est le plus gros créditeur étranger des Etats-Unis avec plus d'un "trillion" de bons du Trésor américain.

Global Times rappelle que Hong Le, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a déclaré cette semaine qu'il espérait que les Etats Unis allaient prendre des mesures efficaces pour rétablir leur situation financière.

Le journal cite aussi Li Daokui, conseiller de la banque Centrale de Chine qui "espère que les Etats-Unis vont cesser de jouer avec le feu" avant de conclure que le Trésor américain ne pourra plus emprunter à partir du 2 août si les Républicains et les Démocrates ne relèvent pas le plafond légal autorisé pour la dette américaine.

Au delà de la réelle inquiétude des autorités chinoises face à la dette US, on constate une tentative de la Chine d'imposer une agence de notation financière chinoise sur un marché mondial dominé par les trois agences anglo-saxonnes, les "Big Three" :  Moody's, Standard & Poor's et Fitch Ratings 

Lu dans le Global Times

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !