Ce que Nicolas Sarkozy a dit aux juges pour se défendre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Ce que Nicolas Sarkozy a dit aux juges pour se défendre
©REUTERS/Regis Duvignau

Parole à la défense

Ce que Nicolas Sarkozy a dit aux juges pour se défendre

Le Figaro a dévoilé un document listant les déclarations faites mercredi soir par l'ancien président aux magistrats. Il sera au JT de TF1, ce jeudi soir.

Deux jours de garde à vue pour finir par une mise en examen : les ennuis de Nicolas Sarkozy se poursuivent dans l'affaire du financement illégal présumé de sa campagne de 2007. L’ancien président de la République a été mis en examen mercredi soir pour "corruption passive", "financement illégal de campagne électorale" et "recel de fonds publics libyens. D’après Le Monde, plusieurs anciens dignitaires du régime Kadhafi auraient livré de récents témoignages confirmant les soupçons de financement illicite.

Mais l'ex-locataire de l’Elysée conteste les accusations. Il affirme : "Depuis le 11 mars 2011, je vis l'enfer de cette calomnie". Pour se défendre face aux juges, il a avancé plusieurs arguments, d’après un long document dévoilé par Le Figaro.

Alors que Nicolas Sarkozy est soupçonné d'avoir reçu un financement de 50 millions d'euros pour sa campagne de 2007 de la part du régime de Mouammar Kadhafi, il rétorque que c'est lui qui a "obtenu le mandat de l'ONU pour frapper l'État libyen de Kadhafi. Sans mon engagement politique, ce régime serait sans doute encore en place." Avant d’ajouter : "Croyez-vous que si j'avais la moindre chose à me reprocher en la matière, j'aurais été assez bête, assez fou pour m'attaquer à celui qui m'aurait à ce point financé ? Pourquoi prendre ce risque ?"

Niant être un intime de Ziad Takieddine – qui assure avoir remis des valises de liquide à Claude Guéant – il dénonce des mensonges de l’homme d’affaires franco-libanais. "Il est avéré à de multiples reprises qu'il a touché de l'argent de l'État libyen. Je dirais qu'il a pillé l'État libyen" estime-t-il. Nicolas Sarkozy s’en prend également à Médiapart, le média qui avait publié une note datée de 2006 faisant état d'un accord financier entre la Libye et l’ancien président. Mais pour ce dernier, ce document est un "comble de la manipulation". Nicolas Sarkozy sera, par ailleurs, au JT de TF1, ce jeudi soir.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !