Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société

Bras de fer

Calais : la mairie s'oppose toujours à la construction d'un mur "anti-intrusions" de migrants

Le 26 septembre, Natacha Bouchart avait assuré avoir demandé "avec détermination" à François Hollande que l'État suspende la construction du mur.

La maire LR de Calais Natacha Bouchart a justifié ce lundi son opposition à la construction d'un mur "anti-intrusions" de migrants dans un communiqué publié sur son compte Twitter : "Conformément à ce que j’annonçais par voie de communiqué en date du 23 septembre dernier, et en l’absence de réponse satisfaisante de la part de l’État et de la Société d’Exploitation des Ports du Détroit (S.E.P.D), j’ai pris un arrêté interruptif des travaux de construction du mur aux abords de la rocade portuaire", écrit-elle. 

Le 26 septembre, Natacha Bouchart avait assuré avoir demandé "avec détermination" à François Hollande que l'Etat suspende la construction du mur "anti-intrusion" de migrants de 1km le long de la rocade portuaire. Si la maire de Calais avait affirmé avoir obtenu gain de cause, les travaux n'ont toujours pas cessé à ce jour. 

La mairie a donc décidé de mettre demeure la société en charge des travaux, afin de les "interrompre", en se fondant sur le respect des règles d'urbanisme et de protection de l'environnement. "Les Calaisiens en ont ras-le-bol de voir des barrières et des barbelés partout, on se sent complètement enfermé", avait martelé Mme Bouchart.

>>>> À lire aussi : Sarkozy dans la jungle (de Calais)… Heureux comme Tarzan !

 

Lu sur Le Monde
Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.