Budget : réduction des dépenses de l'État de 1,5 milliard d'euros pour 2014 mais 1 milliard alloué à l'emploi | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Finance
Budget : réduction des dépenses de l'État de 1,5 milliard d'euros pour 2014 mais 1 milliard alloué à l'emploi
©

Feuille de route

Budget : réduction des dépenses de l'État de 1,5 milliard d'euros pour 2014 mais 1 milliard alloué à l'emploi

Cette baisse des dépenses de l'État se répartira entre une réduction de 750 millions des dotations de l'État aux collectivités territoriales et une diminution de 750 millions des dépenses pour les ministères.

François Hollande et Jean-Marc Ayrault entendent réduire les dépenses publiques de l'Etat. C'est LA promesse que le président de la République souhaite respecter dans les années à venir. Pour cela, il a chargé son Premier ministre de trouver des solutions. Une tâche plus que difficile. Mais pour y parvenir il a adressé mardi les "lettres plafonds" de dépenses aux ministères.  

Il a également fixé l'effort des dépenses de l'État à 1,5 milliard d'euros pour 2014. "C'est un effort structurel", a-t-on précisé à Matignon. Cette baisse des dépenses de l'État se répartira entre une réduction de 750 millions des dotations de l'État aux collectivités territoriales et une diminution de 750 millions des dépenses pour les ministères. Ces 750 millions se répartiront en deux grands groupes: 500 millions d'économies seront réalisées grâce au plafonnement des taxes affectées aux opérateurs de l'État, et 250 millions seront à la charge des ministères. 

Certains secteurs n'auront pas à faire ces efforts. Il s'agit de l'éducation, la justice et la sécurité, la lutte contre la pauvreté (Solidarité et Logement) et l'Emploi bien sûr. D'ailleurs, dans ce domaine, Jean-Marc Ayrault a annoncé que le ministère bénéficiera d'une rallonge d'un milliard d'euros en 2014 pour financer les emplois d'avenir et les contrats de génération. "Le budget emploi devait être de 9,7 milliards d'euros, il sera en réalité d'un peu plus que 10,7", a dit le locataire de Matignon

Enfin, le nombre de fonctionnaires sera en outre retranché de 2 000 emplois nets en 2014, pour compenser les créations d'emplois supplémentaires effectuées dans l'Éducation à la rentrée 2012 et tenir compte de la création de 2 000 emplois à Pôle emploi dès 2013. Dans l'immédiat et malgré les mauvais chiffres publiés pas l'Insee l'année dernière, le gouvernement n'a pas revu ses prévisions macro-économiques pour 2013 et 2014. L'objectif de réduction du déficit budgétaire reste celui fixé dans le programme de stabilité adressé en avril à Bruxelles, soit 3,7% du produit intérieur brut en 2013 puis 2,9% en 2014.



Le gouvernement français consacrera un milliard d'euros supplémentaires à la politique de l'emploi en 2014 malgré les restrictions budgétaires, ont confirmé mardi les services du Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

 où l'on explique vouloir soutenir les politiques de lutte contre le chômage en renforçant les moyens de Pôle Emploi ou en finançant les emplois subventionnés, comme les emplois d'avenir.

François Hollande s'est engagé à inverser la courbe du chômage à la fin de l'année, un objectif qu'une majorité d'économistes juge peu réaliste.

Jean-Marc Ayrault a fait parvenir mardi à ses ministres les "lettres plafonds" qui fixent les limites budgétaires de leur administration pour 2014, une année où le gouvernement prévoit de dépenser 1,5 milliard d'euros de moins qu'en 2013.


En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !