Liliane Bettencourt : "Je suis ahurie" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Finance
Liliane Bettencourt : 
"Je suis ahurie"
©

Entretien

Liliane Bettencourt : "Je suis ahurie"

La femme la plus riche de France âgée de 88 ans s'est confiée aux journalistes du Point.fr pendant une vingtaine de minutes et en présence de son infirmier personnel.

Mis à jour le 9 juin à 7h30

L'avocat de Liliane Bettencourt se défend des accusations de conflit d'intérêts dans l'accord entre l'héritière de L'Oréal et Stéphane Courbit, qui est aussi l'un de ses clients. Il s'en explique dans une interview accordée au Figaro :

"Stéphane Courbit et Liliane Bettencourt étaient déjà en discussion sur ce projet via ses précedents conseillers avant mon arrivée. [...] J'ai informé Didier Martin, l'avocat de Françoise Bettencourt Meyers, avec lequel je travaille régulièrement, de cet investissement dans une société dont je suis l'un des avocats, exactement comme le prévoit le protocole d'accord dans ce cas. Nous en avons parlé dès le début de l'année. Le 7 mars, par échange de mails, il me répondait «c'est parfait». Je n'ai en rien contrevenu à mes obligations."

Sur Europe 1, une avocate spécialiste des droits des personnes explique qu'il ne serait pas nécessaire d'examiner Liliane Bettencourt pour que le juge décide de la placer sous tutelle : 


"Dès lors qu'un juge a missionné un ou plusieurs médecins à l’effet d’examiner quelqu’un et que cette personne refuse que soit exercée la mission judiciaire du médecin, ça prouve que cette personne ne comprend pas ce qui se passe. En conséquence de quoi, tutelle."

Mis à jour le 8 juin à 20h

Mardi 7 juin, la police a procédé à une nouvelle perquisition au domicile de Liliane Bettencourt à Neuilly-sur-Seine. Après six mois de paix dans la famille, les conflits reprennent de plus belle. La fille de Liliane Bettencourt, Françoise, et ses deux enfants contestent le mandat de protection confié à Pascal Wilhem, avocat de Lilianne Bettencourt par lequel il se voyait octroyer la gestion de la fortune de madame Bettencourt.

Dans cet entretien accordé aux journalistes du Point.fr, en présence de son infirmier personnel, l’héritière de l'empire l'Oreal avoue sa « surprise et son malheur » d'être attaquée par sa fille. Elle l'a décrit comme « hargneuse » quand elle veut quelque chose. La vieille femme confie également la difficulté qu'elle éprouve à « lutter contre sa fille ». Elle explique également qu'elle est une personne de dialogue et que ceux qui « ne comprennent pas, eh bien, ils perdent. ».

Son avis sur ce que pense sa fille de son entourage ? « C'est un entourage que j'ai depuis plusieurs années […] Je me déferais plus facilement de ma famille que de mon entourage ».

Pour écouter en intégralité l'entretien réalisé par nos confrères du Point.fr, cliquez ici.

Lu sur Le Point.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !