Belgique : une filière de recrutement djihadiste démantelée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Belgique : une filière de recrutement djihadiste démantelée
©

Coup de filet

Belgique : une filière de recrutement djihadiste démantelée

Quatre personnes ont été interpellées en Belgique vendredi 30 janvier lors d'une vaste opération anti-terroriste menée dans plusieurs villes du pays. Ce coup de filet n'a "aucun lien" avec les attentats de Paris.

Ce vendredi 30 janvier, 22 perquisitions ont été menées simultanément dans plusieurs villes de Belgique, afin de démanteler une filière de recrutement djihadiste vers la Syrie, a révélé le parquet fédéral belge. Quatre personnes ont été interpellées. D'après le parquet fédéral, cité par le journal belge Le Soir, ces individus voulaient rejoindre une organisation terroriste afin de combattre en Syrie. L'opération menée vendredi avait pour but de démanteler la filière de recrutement et d'envoi de ces candidats au djihad en Syrie.

"La moitié des 22 mandats de perquisition a été exécutée dans la ville de Maaseik, dans la province de Limbourg. Quatre perquisitions ont également été effectuées à Anvers, ainsi que deux à Maasmechelen et à Houthalen-Helchteren. Kinrooi, Genk et Molenbeek-St-Jean (Bruxelles) ont chacune fait l’objet d’une perquisition", précise Le Soir sur son site Internet.

Cette opération n'a "aucun lien" avec les attentats de Paris, a affirmé le parquet, ni avec le coup de filet antiterroriste qui a visé la "cellule de Verviers" le 15 janvier dernier en Belgique, faisant deux morts et un blessé parmi les individus suspectés de préparer des attentats contre la police.

 

Lu sur Le Soir

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !