Augmentation de la TVA : Michel Sapin dément, Libération en rajoute | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Augmentation de la TVA : Michel Sapin dément, Libération en rajoute
©

Surenchère

Augmentation de la TVA : Michel Sapin dément, Libération en rajoute

Peu après que le ministre des Finances a déclaré sur France Inter qu'une augmentation de la TVA n'était "pas d'actualité", Libération a publié l'extrait d'un email échangé entre les services de Matignon et plusieurs ministères qui laissait entendre le contraire...

L'augmentation de la taxe sur la valeur ajoutée n'est "pas d'actualité",a assuré ce mercredi 27 août Michel Sapin sur France Inter. Reconduit la veille dans ses fonctions de ministre des Finances, il a ainsi démenti les informations du quotidien Libération. Mardi 26 août ce dernier écrivait que l'exécutif réfléchissait à augmenter le taux normal de la TVA, actuellement de 20 %, pour récupérer 15 milliards d'euros. Le jour même, Matignon avait déjà affirmé que si "par définition, les services de Bercy étudient toutes les pistes possibles", cette augmentation n'était "pas à l'ordre du jour". Et Michel Sapin de réitérer : la question "n'a même pas été abordée à la réunion" qui a eu lieu le 19 août entre François Hollande, Manuel Valls et plusieurs ministres, a-t-il assuré. "On n'est pas là pour augmenter les impôts, cela a déjà été fait suffisamment", a déclaré le ministre, qui dit au contraire chercher à "amplifier la diminution des impôts" en 2015. Peu après l'intervention du ministre des Finances, Libération a contre-attaqué et publié l'extrait d'un mail échangé entre les services de Matignon et plusieurs ministères le 16 août dernier où "il est demandé noir sur blanc de travailler sur une "exploration" d'une "hausse (…) de l'ordre de 15 milliards d'euros"", écrit le journal.

Ce mail a pour objet : "CONFIDENTIEL. Suite de la réunion PR-PM de ce vendredi et commande pour mardi". Libération explique que, dans le langage gouvernemental, "PR" et "PM "signifient "président de la République" et "Premier ministre". Et dans ce mail il est écrit noir sur blanc : "S'agissant du volet recette, exploration d'une hypothèse de marges redonnées par une hausse de la TVA (taux 20) de l'ordre de 15 milliards d'euros à partager entre soutien à l'investissement et réduction du déficit"...

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !