Areva annonce deux milliards d'euros de pertes et décroche en bourse | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Areva annonce deux milliards d'euros de pertes et décroche en bourse
©

Chute libre

Areva annonce deux milliards d'euros de pertes et décroche en bourse

Les finances du groupe français seraient plombées par des coûts liés à sa restructuration, et à une nouvelle provision pour un EPR finlandais.

Après avoir reporté de vingt-quatre heures ses résultats en raison de nouveaux financements avec les banques, Areva a finalement fait état vendredi d’une perte de 2,03 milliards d’euros en 2015. Celle-ci serait liée entre autres aux coûts de sa restructuration et à une nouvelle provision pour l’EPR finlandais d’OL3.

"Cette perte de 2 milliards d'euros est due pour moitié à un complément de provisions sur OL3 et pour moitié aux provisions pour restructurations et aux pertes de valeurs liées aux conditions de marché», a expliqué dans un communiqué Philippe Knoche, directeur général du groupe. La facture cumulée sur l'EPR finlandais s'élève désormais à 5,5 milliards d'euros selon Stéphane Lhopiteau, directeur financier d'Areva.

L'entreprise a fait aussi savoir dans un communiqué qu’elle s’attend cette année à un cash-flow net entre – 2 milliards et – 1,5 milliard en 2016 en raison de sa restructuration. Areva va se recentrer sur le cycle du combustible nucléaire une fois son activité réacteurs (Areva NP) cédée à EDF.

Ces annonces ont provoqué une profonde méfiance des marchés. L'action du titre du groupe nucléaire chutait de plus de 7% vendredi matin à la Bourse de Paris.

>>>>> A LIRE AUSSI : Après Areva, Air France : ces ex-entreprises publiques restées accros à la culture de la rente

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !