Annie Girardot, mort d'une grande dame | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Annie Girardot après avoir reçu le César de la meilleure actrice en 1996.
Annie Girardot après avoir reçu le César de la meilleure actrice en 1996.
©

Elle cause plus...

Annie Girardot, mort d'une grande dame

Atteinte de la maladie d'Alzheimer, l'actrice est morte à 79 ans

Annie Girardot s'est éteinte à 79 ans à l'hôpital Lariboisière, à Paris. C'est sa petite fille qui a annoncé la nouvelle aux médias. L'actrice souffrait depuis plusieurs années de la maladie d'Alzheimer qui l'avait éloignée des plateaux.

Passée par la Comédie française, celle qui fut l'une des comédiennes préférées des Français a enchaîné les rencontres avec les plus grands metteurs en scène. Rocco et ses frères de Luchino Visconti, avec Alain Delon, reste l'une de ses performances les plus marquantes. Elle tourne avec Ferreri, Audiard, Vadim, Christian-Jaque, Delannoy ou encore Carné.

Elle cumule les récompenses, avec deux Césars du second rôle, pour Les Misérables (1996) et La Pianiste (2002), et un César de la meilleure actrice en 1976. En 1996, elle bouleverse le petit monde du cinéma en recevant sa statuette (l'extrait de la cérémonie est visible ci-dessous après une scène du film de Claude Lelouch):



A l'automne dernier, sa fille Giulia Salvatori avait accordé un entretien au Parisien/Aujourd'hui en France pour demander aux médias et aux fans de l'actrice de ne plus chercher à la rencontrer : 

 "Si vous avez aimé maman, surtout, il faut lui foutre la paix, garder d'elle une belle image."

Les hommages se sont multipliés tout au long de cette soirée du 28 février. Edouard Molinaro a voulu rappeler à quel point Annie Girardot était une "immense star". Un autre réalisateur, Claude Pinoteau, évoque la "sincérité" que l'actrice investissait dans ses personnages.

Jean Rochefort a expliqué sur i>Télé que "toutes les femmes s'identifiaient à elle", saluant le génie d'une "femme généreuse". Claude Lelouch s'est dit "orphelin de la plus grande actrice du cinéma français". Pour le président Nicolas Sarkozy, c'est une "figure inoubliable" qui s'éteint. Le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand explique que "le cinéma français est veuf aujourd'hui de l'une de ses personnes les plus aimables, les plus distinguées, les plus remarquables".

 

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !