Angers : trois jeunes ont été tués par arme blanche, un suspect a pu être interpellé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Trois jeunes hommes ont été tués par arme blanche et trois autres légèrement blessés dans la nuit de vendredi à samedi dans le centre ville d'Angers.
Trois jeunes hommes ont été tués par arme blanche et trois autres légèrement blessés dans la nuit de vendredi à samedi dans le centre ville d'Angers.
©BERTRAND GUAY / AFP

Esplanade Cœur de Maine

Angers : trois jeunes ont été tués par arme blanche, un suspect a pu être interpellé

Une rixe aurait éclaté avec le suspect. Cet individu aurait été importuné par la musique qu'écoutait un groupe de jeunes, selon les premiers éléments de l’enquête.

Trois jeunes hommes, dont un mineur, ont été tués par arme blanche et trois autres légèrement blessés dans la nuit de vendredi à samedi dans le centre d'Angers, selon le parquet et des informations du Figaro. Un suspect de 32 ans a été interpellé et placé en garde à vue.

Une rixe aurait éclaté avec le principal suspect. Cet homme était importuné par la musique qu'écoutait le groupe de jeunes sur l'esplanade Cœur de Maine à Angers, selon le parquet dans un communiqué et selon des informations du Figaro. Les trois jeunes hommes tués sont âgés de 16 ans, 18 ans et 20 ans, a précisé le procureur d'Angers Eric Bouillard. Ils ont été touchés chacun d'un coup de couteau au thorax. Trois autres jeunes seraient blessés.

Le procureur a souligné que l'intervention de police avait été « compliquée ». Les effectifs envoyés ont en effet découvrant «une foule importante et parfois agressive, avec des jets de projectiles sur les services intervenants».

L'auteur présumé des coups de couteau a d'abord été interpellé par des témoins, et frappé, ce qui a ensuite conduit à son hospitalisation. Il ne serait pas en mesure d'être interrogé ce samedi midi. Selon plusieurs médias, l’homme serait de nationalité soudanaise, en situation régulière et inconnu de la justice.

La rixe a éclaté vers 1 heure du matin dans le centre-ville d'Angers pour se terminer peu avant 3 heures.

Une enquête est désormais ouverte et a été confiée à la sûreté départementale d'Angers.

Selon des témoignages recueillis sur place par Ouest-France, le suspect n'aurait pas apprécié la musique diffusée par des jeunes sur l'esplanade, très fréquenté en particulier aux beaux jours. Il aurait jeté l'enceinte à l'eau.

En représailles, des jeunes l'auraient frappé une première fois. Il serait reparti puis revenu armé d'un couteau. Il aurait alors agressé mortellement des jeunes présents. Une version compatible avec les premières hypothèses du procureur, qui précise qu'« une première altercation se serait produite vers 1 heure. Evincé par le groupe des victimes, le mis en cause serait revenu plus tard armé pour les agresser ».

Inaugurée en 2019 et proche du centre-ville, l'esplanade Cœur de Maine est un vaste espace de pelouses et de jardins de 3000 m² sur les bords de la rivière Maine. Certains jeunes s'y installent pour de longues soirées, souvent en amenant une enceinte connectée pour y écouter de la musique. La ville d'Angers a annoncé sa fermeture « le temps de l'enquête et du nécessaire recueillement ».

Le maire de la ville d'Angers Christophe Béchu (Horizons, ex-LR) devenu ministre de la Transition écologique a réagi en tweetant, évoquant « effroi et tristesse après la rixe », et remerciant les policiers municipaux, nationaux et les pompiers.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !