Ahmed, 8 ans, convoqué par la police : "il ne sait pas ce qu'est le terrorisme" dit son avocat | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Me Sefen Guez Guez avocat d'Ahmed
Me Sefen Guez Guez avocat d'Ahmed
©Capture

Au trou

Ahmed, 8 ans, convoqué par la police : "il ne sait pas ce qu'est le terrorisme" dit son avocat

Me Sefen Guez Guez qui défend la famille est monté au créneau ce jeudi matin dénonçant une situation "ubuesque".

La polémique ne s'éteint pas après la convocation au commissariat d'un jeune garçon de 8 ans, suspecté "d'apologie d'acte de terrorisme." Selon l'avocat de la famille Me Sefen Guez Guez, interrogé par 20 minutes, "cette affaire est une hystérie collective!" Mercredi 28 janvier, ce dernier s'opposait à la version de la police qui réfutait toute plainte. Il y a en fait bien eu une plainte pour "menaces" contre le père d'Ahmed, convoqué après les propos de son fils et dont le comportement a été jugé menaçant.

A LIRE AUSSI - Apologie d'acte de terrorisme : Ahmed, huit ans, convoqué au commissariat

Après les attentats contre Charlie Hebdo, l'enfant aurait déclaré "Je ne suis pas Charlie, je suis avec les terroristes" phrase qu'il a reconnu avoir dit lors d'un échange avec son professeur pendant la classe. "Des propos inadmissibles qui ont fait l’objet d’un signalement auprès de la protection de l’enfance" insiste le rectorat, cité dans 20 minutes. Même avis pour la directrice adjointe de la sécurité publique des Alpes-Maritimes, Fabienne Lewandowski : "ces propos sont très explicites, et vu le contexte, il fallait savoir comment il a été amené à les tenir" affirme-t-elle en précisant que cette convocation au commissariat "était maladroite. Un simple entretien aurait pu suffire vu l’âge de cet enfant."

Pour l'avocat, la situation est ubuesque. "Il a 8 ans, il dessine des Pokemon sur ses cahiers ! Il ne sait pas ce que c'est que le terrorisme. Ses parents ne comprennent pas ce qui leur arrive, ils condamnent évidemment le terrorisme!", explique-t-il à Metronews. Fabienne Lewandowski, elle-même, admet cette ignorance. "L’enfant a reconnu une partie de ses déclarations, mais n’en comprend pas la portée, ne sait pas ce que veut dire terrorisme." Ce qui n'a pas empêché de nombreux politiques de réagir.

Lu sur Metronews

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !