Affaire Dupont de Ligonnès : Claudia, l'ex allemande du suspect, entendue par les policiers | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
La police française a entendue l'ancienne maîtresse allemande de Xavier Dupont de Ligonnès.
La police française a entendue l'ancienne maîtresse allemande de Xavier Dupont de Ligonnès.
©Reuters

L'enquête avance

Affaire Dupont de Ligonnès : Claudia, l'ex allemande du suspect, entendue par les policiers

Ouest-France révèle ce mercredi que des policiers français ont entendu à Munich une ancienne maîtresse de Xavier Dupont de Ligonnès.

L'affaire Dupont de Ligonnès avance… Claudia, l'ancienne maîtresse du principal suspect du meurtre de Nantes commis en avril 2011, a en effet été entendue par des policiers français selon une information révélée par le quotidien de presse régionale Ouest-France ce mercredi.

Le journal explique ainsi que "ce mardi 16 avril, des enquêteurs nantais se sont déplacés à Munich, pour auditionner l'ex-conquête de l'énigmatique Xavier Dupont de Ligonnès".

L'ancienne maîtresse du Nantais aurait été retrouvée grâce à l'aide des forces de l'ordre allemandes. Selon des proches de la famille du Nantais, Claudia l'obsédait. Il l'aurait même épousée s'il n'y avait pas eu une différence de confession : il était catholique, elle était protestante. Le témoignage de cette Allemande pourrait être d'une grande aide pour l'enquête. Comme avec plusieurs de ses autres maîtresses, il se peut en effet que Xavier Dupont de Ligonnès soit entré en contact avec cette femme peu de temps avant le meurtre de sa famille et sa disparition. Son témoignage pourrait donc aider les enquêteurs à compléter l'emploi du temps du suspect lors de ces semaines capitales.

De nouvelles recherches vont par ailleurs être menées dans d'anciennes mines au Cannet-des-Maures (Var), non loin de l'hôtel Formule 1 où il a été vu pour la dernière fois comme l'a révélé Nice Matin. Ce site verdoyant, et très escarpé, recèle de nombreuses galeries peu accessibles ou Xavier Dupont de Ligonnès aurait pu se donner la mort, puisque comme l'explique le quotidien, "l’hypothèse varoise" – qui n’exclue pas celle d’une cavale – est celle d’un suicide avec l’intention que le corps ne soit pas découvert.

Pour rappel, l'affaire a commencé il y a deux ans lorsque la France découvrait avec horreur un drame qui allait faire la une des journaux pendant plusieurs semaines : Agnès Dupont de Ligonnès et ses quatre enfants, âgés de 13 à 20 ans, étaient retrouvés morts, enterrés sous la terrasse de la maison familiale, à Nantes. Le père de famille Xavier Dupont de Ligonnès, est porté disparu depuis quelques jours et devient donc aux yeux de la police le principal suspect. Malgré les recherches, les appels à témoins (ayant entraîné plus de 800 signalements, l'enquête piétine. Même les fouilles menées à proximité de Roquebrune-sur-Argens dans le Var, où le suspect a été vu pour la dernière fois de façon certaine, le 15 avril 2011, dans un hôtel F1, près de l'autoroute ne donnent rien, comme l'explique Le Télégramme.

Lu sur Ouest-France

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !