50 milliards d'euros d'économies : les pistes étudiées par le gouvernement pour atteindre son objectif | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
50 milliards d'euros d'économies : les pistes étudiées par le gouvernement pour atteindre son objectif
©

Trancher dans le vif

50 milliards d'euros d'économies : les pistes étudiées par le gouvernement pour atteindre son objectif

Selon Les Echos, la sécurité sociale se situera en première ligne du programme de stabilité

Pour répondre à un impératif de 50 milliards d'euro d'économies entre 2015 et 2017, le gouvernement présentera son programme de stabilité devant le parlement le 15 avril prochain. A la veille du discours de politique générale de Manuel Valls, le journal Les Echos devance le nouveaux locataire de Matignon et dévoile ce que pourraient être les grandes lignes des coupes budgétaires préconisées par son gouvernement. Selon le quotidien, la sécurité sociale se situera en première ligne du nouveau plan d'économies, avec des économies de 23 milliards d'euros.

Pour atteindre cet objectif, les dépenses remboursées par l'assurance maladie devrait elles-mêmes connaître une réduction de "10 milliards d'euros en 3 ans". D'après Les Echos, l'Etat devra quant à lui réduire ses dépenses de 17 milliards d'euros : "Les chiffres peuvent encore bouger à la marge mais c’est de l’ordre de 17 milliards d'euros d'économies que vont être réalisées sur l’État et les quelque 550 opérateurs qui en dépendent". Pour respecter cette feuille de route, le gouvernement devrait être contraint de réduire l'embauche de fonctionnaires prévue pour le quinquennat, les faisant passer de 60 000 à 45 000. Enfin, les collectivités locales viendraient compléter ces économies à hauteur de "10 milliards d'euros sur trois ans", avec une première réduction de 3 milliards d'euros des dotations pour l'année 2015.

 

lu sur RTL.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !