2017 : "Si j'y vais, c'est pour gagner", assure Hollande | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
2017 : "Si j'y vais, c'est pour gagner", assure Hollande
©POOL New / Reuters

L'espoir fait vivre

2017 : "Si j'y vais, c'est pour gagner", assure Hollande

Dans le JDD, le chef de l'Etat annonce qu'il présentera cette semaine "la ligne d'horizon, la projection pour les prochaines années."

François Hollande candidat à un deuxième mandat ? Ce n'est pas encore acté. "Rien n'est décidé", a-t-il dit au JDD. Y-a-t-il alors une chance qu'il ne le soit pas ? "Bien sûr! Sinon je n'attendrais pas le mois de décembre… Une décision d'être candidat ne se prend pas en fonction de l'adversaire", répond-t-il.

Pour le chef de l'Etat, "le moteur ne peut pas seulement être l'obligation par rapport à ma famille politique. Ça ne suffit pas. De même que si je viens en décembre dire : 'Il y a eu des épreuves, je n'ai pas pu donner tout ce que j'avais pu promettre', ça ne suffit pas. Parce que si j'y vais, c'est pour gagner, pas pour figurer. Pour être candidat, il faut porter un projet qui sera une espérance possible. Il faut être capable de porter une promesse plus forte que soi-même."

S'il devait être candidat, la partie serait plus hardue face à Alain Juppé qu'à Nicolas Sarkozy, juge-t-il. "Il n'est pas atteignable sur un domaine qui est celui de Sarkozy, la crispation identitaire, parce qu'il ne cède pas aux vertiges de l'état d'exception. Mais on pourra l'atteindre sur le programme économique et le social : l'âge de la retraite repoussé, les 35 heures revisitées, le droit du travail aussi, 300.000 fonctionnaires de moins, etc."

En attendant, François Hollande réalisera de nombreux déplacements cette semaine. "Je ne viens pas réciter mon bilan mais je donne la ligne d'horizon, la projection pour les prochaines années", précise-t-il.

Lu dans Le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !