Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
©FRANCK FIFE / AFP

En colère

"Ça suffit !" : Dominique de Villepin fustige Donald Trump

L’ancien Premier ministre a appelé les dirigeants européens à contrer le président américain.

Invité de BFMTV ce vendredi 15 décembre, Dominique de Villepin a appelé les dirigeants européens à marquer "plus collectivement un coup d'arrêt" à la politique "déstabilisante" de Donald Trump, après la reconnaissance unilatérale du président américain de Jérusalem comme capitale d'Israël.

La contagion de l’instabilité

Selon lui, la communauté internationale a du mal à trouver "la bonne réponse" face au président américain. "Peut-on se contenter de simples déclarations ? (...) Face à la menace d'instabilité que représente l'administration Trump pour le monde - on le voit en Corée du Nord, on le voit au Moyen-Orient, on le voit en matière de libre-échange, on le voit pour le climat-, est-ce qu'il ne faut pas marquer plus collectivement et plus fortement un coup d'arrêt ?", a-t-il demandé. Et de lancer : "Ça suffit !".

"Est-ce qu'il faut se contenter de dire aux Américains comme certains le préconisaient en 2003 ‘ce n'est pas bien ce que vous faites’ ou est-ce qu'il faut se mobiliser diplomatiquement pour lui faire comprendre qu'il y aura un coût à tout ça et qu'il se retrouvera isolé sur la scène internationale ?", a-t-il déclaré, en référence à l'invasion américaine en Irak qu'il avait dénoncée à la tribune des Nations unies en février 2003. L’ancien Premier ministre craint "la contagion de l'instabilité". "La contagion de décisions qui, de fil en aiguille, peuvent conduire à un engrenage guerrier". Ainsi, selon lui, il faut que "les dirigeants européens, avec toutes les bonnes volontés (...) marquent peut être plus fortement le risque que fait courir à la société internationale la décision américaine". 

Lu sur Challenges

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !