Vous n’arrivez désespérément pas à avoir un ventre plat malgré un régime sec ? Apprenez à faire le tri entre les bonnes et les mauvaises crudités | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Style de vie
Certains fruits et légumes, notamment crus, peuvent gonfler dans l'intestin et provoquer un petit bidon pas très esthétique (mais qui ne pèse pas forcément lourd sur la balance).
Certains fruits et légumes, notamment crus, peuvent gonfler dans l'intestin et provoquer un petit bidon pas très esthétique (mais qui ne pèse pas forcément lourd sur la balance).
©Reuters

La fin des haricots

Vous n’arrivez désespérément pas à avoir un ventre plat malgré un régime sec ? Apprenez à faire le tri entre les bonnes et les mauvaises crudités

Eh non ! Tous les fruits et légumes ne sont pas la solution idéale pour un ventre plat. Nombre de fibres et de sucres trouvés dans certains aliments ne sont pas facilement digérés les intestins. Résultat ? Le ventre gonfle.

Béatrice de Reynal

Béatrice de Reynal

Béatrice de Reynal est nutritionniste. Très gourmande, elle ne jette l'opprobre sur aucun aliment et tente de faire partager ses idées de nutrition inspirante. Elle est par ailleurs l'auteur de Ouvrez les yeux avant d’ouvrir la bouche, publié chez Plon, et du blog "MiamMiam".

 

Voir la bio »

Atlantico : On croit souvent que consommer de nombreux fruits et légumes, parce qu’ils sont riches en fibres et peu caloriques, permet d’obtenir un ventre plat. Pourtant, certains de ces aliments, type brocoli, choux-fleur ou prune provoquent au contraire des ballonnements. Comment expliquer que tous les légumes et fruits ne participent pas à une bonne digestion et au cisèlement d’une allure légère et élancée ?

Béatrice de Reynal : Il faut faire une vraie différence entre le fait d’être mince (et donc, de peser son "poids de forme") et le fait d’avoir un ventre plat. Lorsqu’on a son poids de forme, ce n’est pas difficile d’avoir le ventre plat, mais il faut encore des précautions alimentaires et gymnastiques. Lorsqu’on est trop gros, il est difficile d’avoir le ventre plat… voire impossible.

Reprenons. Que faire lorsque l'on veut avoir le ventre plat ? Un régime ? Si oui, il faut privilégier les légumes. Dans tous les cas : certains fruits et légumes, notamment crus, peuvent gonfler dans l'intestin et provoquer un petit bidon pas très esthétique (mais qui ne pèse pas forcément lourd sur la balance). Si vous êtes sensible aux crudités (fruits ou légumes consommés crus) et aux légumes secs (haricots, pois cassés...), mais aussi aux choux, limitez la consommation à de petites quantités. Si vous êtes sensibles aux sucres fermentescibles qui sont contenus dans la chicorée, les légumes racines comme le navet, le rutabaga, l’oignon, mais aussi les légumes qui sont riches en sucres fermentescibles comme l’artichaut, alors limitez les quantités aussi.

Plus largement, comment peut-on identifier les aliments, voire les boissons, qui risquent de faire gonfler son ventre ? 

Encore plus que dans les légumes suscités, vous trouverez des sucres fermentescibles dans les bonbons "sans sucre", les chewing gums "sans sucre", les substituts de repas et tous les produits qui contiennent du xylitol, du maltitol, du sorbitol… Lisez les étiquettes.

Et prenez garde : deux bonbons "sans sucre" suffisent à faire mal au ventre à certains sujets. Le sorbitol, c’est aussi ce qu’il y a dans le pruneau, les prunes et certains autres fruits comme les cerises, le melon… qui ont le chic pour provoquer des diarrhées, ou accélérer le transit.

Les fruits et légumes ne sont pas les seuls à être riches en fibres dont certaines peuvent irriter l’intestin : c’est le cas des céréales complètes - flocons ou sous forme de pain - mais aussi le quinoa, et toutes ces nouvelles graines qui provoquent souvent des flatulences et des maux de ventre. Consommez-les en petites quantités et habituez votre intestin jusqu’à consommer des portions normales.

Le lait contient du lactose qui est digéré en partie dans l’intestin, et peut chez certains sujets provoquer des flatulences, des maux de ventre et même des diarrhées. Si vous n’êtes pas coutumier à consommer du lait liquide, abstenez-vous d’en consommer de grandes quantités (plus d’un petit verre) afin d’éviter des gonflement désagréables.

On ne le sait pas mais l’estomac contient naturellement de l’air : boire une boisson gazeuse peut augmenter ce volume et provoquer des rots qui sont disgracieux mais naturels. Contrairement aux idées reçues, les boissons gazeuses ne gonflent pas dans le ventre. Si les buveurs de bière ont un gros bidon, c’est plutôt pace qu’ils ingurgitent 1000 à 1500 calories sous forme de bière, et prennent du poids. Idem pour les personnes qui boivent beaucoup de boissons alcoolisées tout en mangeant abondemment : le ventre est le premier à manifester son mécontentement. Le syndrome métabolique aussi induit une taille épaisse, un gros ventre… C’est typiquement la bouée que l’on a tout autour des hanches. Outre que cette bouée soit disgracieuse, elle est aussi dangereuse pour la santé : diabète, maladies cardiovasculaires… Il est plus que temps de se prendre en main et de réduire les excès.

Qu’il s’agisse du brocoli, du lait ou de la boisson gazeuse : quels sont les meilleurs moyens pour les consommer sans en subir les effets néfastes ? Faut-il les bannir de notre régime alimentaire ?

Certainement pas. Mais éliminer les sucres fermentescibles (jeter la première eau de cuisson des légumes secs), ajouter une pincée de graines de cumin ou de carvi, ou une pincée de pain très grillé, permet d’adsorber les gaz intestinaux excédentaires et de limiter le volume. 

Attention : on ne le sait pas mais les gaz intestinaux sont nécessaires à un transit normal. Il en faut un peu. Ne cherchez pas à les éliminer totalement ! Notre flore intestinale est le garant de notre équilibre intestinal, immunitaire, métabolique, etc. Elle fait bien des choses pour nous. L’entretenir en ayant une alimentation variée, équilibrée et composée de quantités raisonnables est la meilleure façon de garder un ventre plat.

N’oubliez pas tout de même que le ventre est doté de muscles qui contribuent à sa platitude… A vous les abdos. Je les conseille tous les matins, à raison de 20 ou 30 par jour (pas plus !) : vous verrez très rapidement la différence. Gros, maigre ou de poids normal : le ventre plat, c’est d’abord une question de musculation.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !