Vous avez dit "choc des civilisations" ? Mais taisez-vous donc ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Vous avez dit "choc des civilisations" ? Mais taisez-vous donc !
©Reuters

Syrie, Afghanistan, Irak, Libye, etc.

Vous avez dit "choc des civilisations" ? Mais taisez-vous donc !

Les pays occidentaux font (plus ou moins) la guerre dans différents pays. Ces derniers ont tous quelque chose en commun.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Le mot « race » a disparu de la Constitution française. Il était, paraît-il, affreux, nauséabond et révulsait les bonnes consciences. L'expression « choc des civilisations » ne figure pas dans notre loi fondamentale et n'a donc pas eu à être supprimé. Mais, comme le mot « race », elle est marquée au fer rouge du sceau de l'infamie. Son auteur, Samuel Huntington, est, au mieux, affublé d'un casque colonial et, au pire, apparenté à Goebbels.

 

Sur ce terrain miné, il convient donc de s'aventurer avec prudence. Une simple énumération suffira. Le 11 septembre 2001, une apocalypse sanglante s'abattit sur New York. Plus de 3 000 morts, une sauvage déclaration de guerre. Et l'Occident déclencha la foudre en Afghanistan, d'où venaient les assassins. Par deux fois, des armées occidentales firent la guerre à l'Irak. Longtemps, longtemps auparavant, des soldats français se firent trouer la peau au Liban. Puis il y eut la Somalie où des GI's furent ignominieusement massacrés. Puis il y eut la Libye, à laquelle va sans doute succéder la Syrie. Sans parler du Pakistan et du Yémen où ce sont des drones US qui font le travail...

 

Tous ces pays où nous sommes allés (et où nous irons sans doute encore) ont quelque chose en commun. Une civilisation, car l'islam en est une. Et il serait interdit de parler du « choc des civilisations » ? Nous appartenons à une autre civilisation, qui a ses tares et ses zones d'ombre. Chez nous, on ne lapide pas les femmes adultères, on ne coupe pas les mains des voleurs et on ne décapite pas les blasphémateurs. Nous avons bien d'autres défauts.

 

Pour autant, il serait stupide d'ignorer la complexité de ce monde que nous regardons, perplexes, souvent effrayés et, parfois, méprisants. Ici, des sunnites massacrent des chiites... Là, des dictateurs militaires écrasent dans le sang des islamistes... Là encore, des islamistes assassinent infidèles et « hypocrites » qui, du Coran, n'ont pas la même lecture rigoureuse qu'eux.

 

Mais au-delà, et surtout au-dessus de ces abominations internes, il y a la Oumma, la communauté des croyants. D'ailleurs, tous les États cités font partie de l'OCI (Organisation de la conférence islamique). Ça dit quelque chose ! Auriez-vous entendu parler par hasard de l'OCC (Organisation de la conférence chrétienne) ?

 

Les civilisations sont mortelles, disait Paul Valéry. Elles meurent, s'étiolent et parfois renaissent. Personne ne peut croire que l'actuel Premier ministre grec soit l'égal du grand Périclès quand Athènes rayonnait sur le monde. Difficile aussi d'imaginer que Mohamed Morsi soit de la lignée d'Avicenne ou de prêter foi à l'idée que ce sont les Arabes qui ont bâti les pyramides d'Égypte. Impossible de voir en Berlusconi la réincarnation inspirée de Virgile, Plutarque ou Cicéron. Absurde aussi d'avoir cru que Saddam Hussein, aussi bon massacreur que Bachar al-Assad, ait été l'héritier de l'antique culture mésopotamienne.

 

Bien sûr qu'il ne faut pas juger. C'est vilain et c'est pas bien. C'est pourquoi évoquer le « choc des civilisations » vaut aussitôt anathème et excommunication. Aucune civilisation n'est supérieure à une autre, clame aussitôt le chœur des vestales du temple de la niaiserie triomphante. Tel était certainement l'avis des barbares cruels et analphabètes de la forêt germanique qui refusaient la pax romana. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil...


L'horloge de l'Histoire n'a que faire de ces préciosités ridicules. Quand ses aiguilles marquent minuit, elle dit qu'il est minuit et qu'à ce moment précis, telle civilisation est là où elle en est. Supérieure ? Inférieure ? Nous nous contenterons de dire que certaines sont préférables à d'autres. Quant au « choc des civilisations » qui peut paraître si lointain et un peu abstrait, notons qu'il prend sens aussi en bas de chez nous. En effet, d'après la DGSE, entre 100 et 200 djihadistes français font le coup de feu en Syrie. Ce sont nos compatriotes et il serait malvenu de souhaiter qu'ils connaissent le martyre auquel ils aspirent. Quoique...

 

A lire du même auteur : Le gauchisme, maladie sénile du communisme, Benoît Rayski, (Eyrolles éditions), 2013. Vous pouvez acheter ce livre sur Atlantico Editions.

vous pouvez achetez Pourquoi vous vous trompez tout le temps (et comment arrêter) Partie 1 & Partie 2, sur Atlantico Editions.
Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/pourquoi-ne-devriez-pas-laisser-offrir-verre-surtout-etes-femme-rolf-dobelli-727684.html#CJPjRoPezrkP6s2M.99

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !