Vers une déroute de la stratégie du tout #vaccination du gouvernement ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Jean Castex et Olivier Véran observant une personne se faire vacciner, le 24 juin à Mont-de-Marsan.
Jean Castex et Olivier Véran observant une personne se faire vacciner, le 24 juin à Mont-de-Marsan.
©GAIZKA IROZ / AFP

Covid-19

Vers une déroute de la stratégie du tout #vaccination du gouvernement ?

La stratégie gouvernementale pour lutter contre le Covid-19, basée exclusivement sur la vaccination, ne peut être efficace face au variant delta qui se répand comme une traînée de poudre. La stratégie du tester/tracer/isoler ou la lutte contre les transmission par aérosol ne devraient pas être négligées.

Jérôme Marty

Jérôme Marty

Président de l'Union française pour une médecine libre, Jérôme Marty, est médecin généraliste et gériatre à Fronton, près de Toulouse.

Voir la bio »

Atlantico : La stratégie actuelle semble être celle du tout-vaccinal. Cela peut-il marcher avec l’évolution du variant delta ?

Dr Jérôme Marty : Le tout vaccin ne peut pas être la seule solution, hormis quand on aura vacciné 90% de la population. On en est loin. Tant qu’on est en montée de charge, il faut absolument que l’on ait, à côté de la vaccination, tout un tas d’autres actions. A la fois des sommes d’actions individuelles et des actions collectives. Sur France Inter, Olivier Véran a rappelé qu’il était important d’appliquer les gestes barrières mais il n’a pas parlé de l’aération. Pour lui, c’est gel hydroalcoolique, distanciation physique et port du masque. Bienvenue en mars 2020. Au bout d’un an et demi ils n’ont rien appris. Ils continuent de parler de protections qui représentent 10 % des cas de contamination environ. La transmission principale est par aérosol et il faut faire très attention dans les lieux clos.

A côté de cela, il faut bien sûr ne pas arrêter le tester/tracer/isoler et être très efficace sur le rétro-tracing, beaucoup plus performant sur le criblage et sur le séquençage. Mais il faut que les gens se testent et se signalent. Il faut faire des tests en eaux usées, utiliser des autotests, sans doute utiliser le pass sanitaire beaucoup plus. Ce sont des évidences.

À Lire Aussi

Voilà comment les politiques publiques affectent croyances et préférences privées (et ce que ça révèle sur la vaccination obligatoire)

Mais le problème est que tout cela arrive à un moment où les gens en ont marre. Ils partent en vacances, ils voient bien que leurs vacances vont être affectées. Il est probable que des mesures type couvre-feu soient remises en place. Toutes les mesures jusqu’à présents ont été des entraves à la vie habituelles, cela peut tenir pendant un an mais ça fait plus d’un an et demi. Il faut avoir une pensée autour du système.

Que peuvent nous apprendre la situation catalane et danoise ou anglaise qui ont connu une très forte hausse du nombre de cas ?

La situation catalane a notamment une explication : une réouverture très précoce des bars et des boites de nuit. Donc les cas augmentent avec un peu d’accélération par rapport à nous mais c’est l’affaire de 15 jours à trois semaines.

En Angleterre, ils ont plus de 20.000 cas par jour mais il y a une décorrélation totale avec les hospitalisations car ils sont très vaccinés. La solution passe par là. Mais seulement 35 % de gens ont reçu deux doses. La problématique des Covids long se pose dans cette situation. Mais on peut imaginer, même si on n’a pas de recul sur le sujet, que le vaccin, puisqu'il diminue l’expression de la maladie, pourrait diminuer les Covid long.

Les discothèques ont rouvert ce vendredi. Était-ce une mauvaise idée dans le contexte actuel ?

À Lire Aussi

Et la tendance de l’été 2021 dans l’aérien est… la crise de rage aérienne

Si ce sont des discothèques en plein air ou que les gens ont mis les moyens pour aérer et récréer les mêmes conditions qu’en extérieur, ça ne pose pas forcément problème. Le patron du Gibus à Paris s’est assuré d’un renouvellement de l’air 15 fois par heure, donc il a mis en place un certain nombre de choses. Mais on n’est pas aidés par le ministère qui ne dit rien sur l’aération. Je vois encore des restaurateurs qui ont des parois en plexiglas, une jauge et de la distanciation sociale à l’intérieur, mais ce n’est pas ce qu’il faut faire.

La France devrait-elle fermer ses frontières puisqu’elle est dans une situation moins grave que ses voisins, notamment l’Espagne ? Et de mieux isoler ses cas positifs ?

C’est un peu tard. Le variant delta est là et il double pratiquement toutes les semaines. Donc contrôler les frontières risque de n’avoir que peu d’effet. On peut fermer, éventuellement au niveau européen, au début, quand émerge un nouveau variant, pour espérer qu’il ne pénètre pas sur le territoire. Il est toujours temps de faire mieux sur l’isolement, mais ça ne réglera pas le problème.

Qu’est ce explique que la stratégie vaccinale soit insuffisante ? Que faire pour que ce ne soit pas un échec ?

Beaucoup de gens doutent, d’autres, en voyant que tout rouvrait, ont reporté à septembre. Certains ont écouté les théories des antivax. A mon sens, le gouvernement doit faire preuve d’une grande sévérité envers les meneurs des antivax. On ne peut pas accepter que des gens participent au sabotage d’une campagne de santé publique. Mais il n’y a aucun courage politique. Il y a une loi anti-fake news, ils devraient l’utiliser.

Pour que la campagne fonctionne, il faut être beaucoup plus didactiques, se reposer sur les professions qui ont souffert pour qu’ils plaident pour la vaccination car c’est eux qui souffriront si on doit refermer. Il faut communiquer avec des flyers, des campagnes de pub sur les arguments scientifiques, autour de la vaccination et des gestes barrières. Et on ne le fait pas. Nous avons le vaccin depuis sept mois mais pas de vraie campagne de santé publique.

À Lire Aussi

Mais pourquoi sommes-nous quasi incapables de donner une rationalité économique à nos politiques sanitaires ?

À Lire Aussi

Petits conseils de politesse dans un monde post-Covid déboussolé

À Lire Aussi

Gabriel Attal alerte sur une possible 4ème vague « rapide »

À Lire Aussi

Plan de vaccination en France : « C’est une déroute », selon le professeur Philippe Juvin

À Lire Aussi

Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !