Une université donne des cours sur le mariage solide : faut-il apprendre l'amour ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Une université donne des cours sur le mariage solide : faut-il apprendre l'amour ?
©

Cours de coeur

Une université donne des cours sur le mariage solide : faut-il apprendre l'amour ?

Face au délitement du mariage, une université américaine a décidé de délivrer des cours sur ce qu'est un mariage sain. Dans ces cours, on lit, on discute, on visionne des vidéos et on fait des exercices censés nous aider à réussir son mariage. Une expérience étonnante qui pourrait nous apprendre les fondamentaux de la vie en couple tout en montrant les limites de ce genre de pratiques.

Sabrina Philippe

Sabrina Philippe

Sabrina Philippe est psychologue-conseillère chez e-Darling, spécialiste des relations amoureuses.

Elle est l'auteur du livre "Amour toujours : toutes les clés pour réussir votre recontre sur internet", aux éditions Solar.

Voir la bio »

Atlantico : Alors que les divorces et les couples en conflit sont de plus en plus nombreux, une université américaine donne à ses étudiants un cours pour apprendre à mieux vivre son mariage (voir ici). La première piste de réflexion qu'on y propose est un travail sur soi (connaître ses faiblesses, notamment) et de ce que l'on attend vraiment d'une vie maritale. La base de ce cours est de se dire qu'il faut être la bonne personne avant de chercher la bonne personne. Comment cela peut-il aider à mieux vivre son mariage ?

Sabrina Philippe : Une connaissance de soi, d'une manière générale, aide à mieux vivre. C'est d'autant plus vrai dans le couple. Mieux on se connaît mieux et plus on a des facilités à affronter les difficultés.

Mais il ne s'agit pas de réfléchir en termes de qualités ou de défauts mais en termes de fonctionnement. Il faut connaître son fonctionnement. Une fois que l'on sait comment on fonctionne, on peut trouver la personne compatible avec notre fonctionnement. Si, par exemple, je sais que dans mon couple j'ai besoin d'une certaine distance, je sais que je ne peux pas être avec une personne fusionnelle. Les opposés peuvent s'attirer mais pas pour tout.

Les étudiants bénéficient de l'expérience de leurs parents, sollicités par ce cours, et de celle d'un autre couple, qui leur est étranger, pour apprendre à mieux gérer les conflits au sein du couple. En quoi cela peut-il aider ces étudiants à vivre des mariages plus heureux ? Connaître les erreurs de ses parents est-il si bénéfique ? Écouter les difficultés d'un couple étranger, est-ce vraiment une bonne chose ?

Je trouve choquant que des enfants s'immiscent dans la vie intime des parents et vice versa.

En revanche, faire intervenir un couple étranger est une bonne chose : on peut apprendre de l'expérience ce couple.Il est intéressant de voir que les difficultés sont toujours un peu les mêmes.

Ce cours avance que plus on est sur une même longueur d'onde, mieux ce sera pour le couple. Qu'en penser ?

Les valeurs communes au sein d'un couple permettent au couple de fonctionner.Il n'y a pas que les valeurs qui sont importantes, les projets doivent autant que faire se peut concorder pour assurer un équilibre au sein couple. Mais en même temps, avoir quelqu'un à l'identique, c'est appauvrissant.

En résumé, il faut un tronc commun et des enrichissements mutuels.

Quels sont les effets pervers de ce genre de cours ? Le mariage idéal existe-t-il ?

L'amour est plus compliqué que des schémas établis à l'avance. Pas mal de points de ce cours donnent une vision très froide de la vie maritale. Un mariage, c'est être amoureux, vivre des choses qui ne paraissent pas toujours rationnelles. Il ne faut, en effet, pas occulter les valeurs sentimentales sur lesquels est censé être fondé le mariage.

Le mariage idéal, c'est quand on a le cœur qui palpite du jour de la rencontre jusqu'à la mort. Le mariage est normalement fondé sur des sentiments, de l'imprévu, l'attachement à l'autre. Ce qui est bien loin des schémas envisagés à l'avance. Mais mieux se connaître pour être heureux ensemble, c'est indéniablement une bonne chose

Ce cours comble-t-il un manque au niveau de l'apprentissage de la vie de couple marié ?

Non, car l'éducation prodiguée aux jeunes femmes voire aux jeunes hommes de l'époque était censée faire d'eux de bonnes épouses et de bons époux. Il s'agissait d'une éducation purement formelle : les jeunes femmes et jeunes hommes  apprenaient leurs devoirs respectifs en tant que futurs mariés.

Le cours de cette université est novateur en ce sens où il entend faciliter le bien-être au sein du mariage. Il ne s'agit pas d'une éducation au mariage mais au bien-être dans le mariage.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !