Un tuba nous permettrait de nager sous l'eau sans bouteille grâce à des branchies artificielles... mais gare à l'arnaque | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Un tuba nous permettrait de nager sous l'eau sans bouteille grâce à des branchies artificielles... mais gare à l'arnaque
©Reuters

Blub blub

Un tuba nous permettrait de nager sous l'eau sans bouteille grâce à des branchies artificielles... mais gare à l'arnaque

Un rêve peut-être à portée de palme : pouvoir enfin nager en compagnie des dauphins et des baleines sans de lourdes bouteilles de plongée. Seul hic, est-ce une invention géniale ou une sombre arnaque ?

Cela ressemble à un célèbre gadget de James Bond, un appareil qui permet de respirer sous l'eau comme un poisson. C'est ce que nous vend l'inventeur de Triton, le designer coréen Jeabyun Yeon. Le site nous plonge directement dans le grand bain en expliquant qu'il nous permet de respirer sous l'eau en utilisant la technologie dite des « branchies artificielles ».

Il suffit de respirer normalement

Il n'y a pas d'équipement lourd, de procédures de sécurité complexes ou de formation à acquérir. « Triton est facile à utiliser, il suffit de mordre doucement dans l'embout buccal, de respirer normalement, et de profiter d'un sentiment de liberté sous-marine impensable jusqu'à maintenant », explique le site.

Une batterie (lithium-ion modifié) en pleine charge permettrait de rester 45 minutes sous l'eau à une profondeur maximale de 4,5 mètres, le tout sans s'encombrer de lourdes bouteilles d'oxygène. L'appareil pas plus grand qu'un tuba, long de 29 cm, large de 15 cm, est livré en décembre 2016 dans le monde entier, quatre couleurs sont disponibles, pour le prix de 299 dollars (263 euros).

Séparer les molécules d'eau des atomes d'oxygène

Triton utilise une technologie capable d'extraire l'oxygène de l'eau à l'aide d'un compresseur électrique connecté à deux filtres en fibres creuses. Ces filtres auraient la capacité de séparer les molécules d'eau des atomes d'oxygène. Ceux-ci seraient ensuite comprimés dans un petit réservoir avant d'être inhalés par le nageur. Ils seraient largement utilisés dans la médecine pour les dialyses ou dans la sanitation de l'eau, ces fibres peuvant atteindre des niveaux de filtration nanoscopique selon Wedemain.

Pour l'instant, la seule preuve est visuelle

Fin mars, Triton a réussi à lever sur le site de crowdfunding Indiegogo la somme de 820 000 dollars avec près de 2000 contributeurs, ce qui a fait réagir la communauté scientifique. Etrangement la marque n'a toujours pas fait tester son produit par des journalistes ou des scientifiques… La seule preuve de cette invention est visuelle et ce sont des vidéos produites par la société...

Le docteur Neal Pollock, chercheur associé au Centre de médecine hyperbare et de physiologie environnementale au Duke University Medical Center casse le rêve. Pour lui, ce système de respiration est sous-dimensionné pour pouvoir réellement fonctionner. De plus, il met en garde l'éventuel plongeur non averti qui descendrait trop bas que l'oxygène pur devient toxique et qu'il y a des dangers d'empoisonnement... Triton répond qu'en cas de descente trop profonde, l'appareil se mettrait à vibrer. Pas certain que ce soit suffisant pour rassurer ses détracteurs car ce tuba se vend en totale liberté et sans surveillance quand à un possible contre-emploi.

Digne de James Bond et des chevaliers Jedi

Et le docteur Neal Pollock de conclure : « Ce n'est pas réaliste, c'est de la science-fiction digne de James Bond dans Opération Tonnerre ou des chevaliers Jedi dans Star Wars : Episode I », explique-t-il dans Tech Insider. « C'est très palpitant mais je n'encourage personne à sortir son portefeuille ». Dans cette même revue,  l'écologiste spécialiste de la haute mer Andrew David Thaler s'interroge : « Si leur batterie est si avancée, pourquoi ne conquièrent-ils pas ce marché-là à la place ? Ce serait comme inventer la fusion froide et l'utiliser pour allumer une lampe en forme de clown »...

Au final, et pour ne boire la tasse, les potentiels acheteurs doivent se méfier : si cet appareil est trop beau pour être vrai, il est probablement faux. Devenir l'homme de l'Atlantide et nager en toute liberté avec les dauphins, ce n'est peut-être pas pour tout de suite...

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Ennemi d’Etat ou petit braqueur, souriez, vous êtes photographié par des satellites, et ces détectives en profitent pour repérer petits délits et grosses magouillesLa raison pour laquelle la jeune saoudienne Rotana Tarabzouni risque la mort dans son pays ? La même qui fait d’elle une apprentie pop star aux Etats-Unis…

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !