Tous les pièges à éviter avant de passer son permis de conduire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
La différence de prix se fait surtout d’un secteur à un autre et non d’une ville à une autre.
La différence de prix se fait surtout d’un secteur à un autre et non d’une ville à une autre.
©Flickr

Tut tut !

Tous les pièges à éviter avant de passer son permis de conduire

Manque de transparence et disparité des tarifs selon les régions : l'association de défense des consommateurs CLCV publie ce jeudi une étude très critique concernant les pratiques des auto-écoles. Une enquête réalisée auprès de 447 des 11.000 écoles françaises qui dénonce les pratiques arbitraires des centres de formation.

Patrice Bessone

Patrice Bessone

Patrice Bessone est président du Conseil national des professions de l'automobile (CNPA), branche formation des conducteurs.

Voir la bio »

Atlantico : L'association de consommateurs Consommation, Logement et Cadre de Vie (CLCV) a publié jeudi 22 août une étude très critique concernant les pratiques des auto-écoles. Selon quels critères faut-il choisir son auto-école ? Faut-il privilégier une auto-école "à la campagne" plutôt qu'en ville ?

Patrice Bessone : Non, il faut la choisir une auto-école près de là où on habite et où on va circuler. L’étude publiée par CLCV est contestable et on ne doit pas tout garder. Il y a un différentiel entre Paris et la campagne notamment au niveau des coûts. Paris est nettement plus cher que la province, ce qui n’est pas étonnant. Les auto-écoles pratiquent des tarifs élevés parce qu’elles n’ont souvent pas le choix. Il est normal par exemple que les auto-écoles d’Alpes-de-Haute-Provence aient une réussite différente de celles de Paris.

Comment expliquer que la différence de prix puisse varier du simple au double d’une ville à l’autre ?

La différence de prix se fait surtout d’un secteur à un autre et non d’une ville à une autre. Même dans les grandes villes, les prix ne sont pas les mêmes d’un quartier à un autre en raison du prix des loyers. Une auto-école dans le 16ème arrondissement de Paris ne peut pas pratiquer les mêmes prix qu’une auto-école dans un quartier populaire. Il faut comparer ce qui est comparable.

Faut-il se fier aux taux de réussite affiché par les auto-écoles ? Comment expliquer qu’ils soient si différents d’une région à l’autre ?

Le taux de réussite se fait à l’examen. Il n’est pas le même selon l’examinateur et selon le secteur pratiqué. Ce n’est pas parce qu’une école a un taux inférieur à un autre en terme de réussite qu’elle est moins bonne. Il ne faut pas se fier au taux de réussite ! De nombreux facteurs entrent en jeu : la faculté de concentration le jour de l’examen, l’émotivité ou encore l’anxiété.

Dans un même secteur, les taux de réussite des auto-écoles sont souvent similaires. La moyenne nationale tourne autour de 59%.

Pourquoi les auto-écoles n’affichent-elles pas leurs tarifs à l’extérieur alors qu’elles sont légalement obligées de le faire ? Y a-t-il un manque de transparence sur les prix pratiqués ?

Il n’y a aucun intérêt à afficher des tarifs à l’extérieur. Il ne faut pas tout garder de cette enquête mais s’en servir pour s’améliorer. Ces enquêtes obligent les auto-écoles à s’améliorer, à gommer les disparités mais il faut prendre de la hauteur par rapport à ce qui est dit. Il existe d’ailleurs un baromètre : tous les ans, les auto-écoles et le service de l’automobile sont contrôlés. Ce baromètre a même été amélioré cette année. Les écoles de conduite affichent de la transparence et fournissent quand même de la documentation. Il faut se renseigner sur les prix, certes mais surtout sur les compétences de ces écoles !

Ce qui est important dans le choix de son auto-école c’est la compétence. On ne peut se baser uniquement sur le prix ou la réussite car l’élément supérieur est la sécurité sur la route. On ne choisit pas un produit de consommation, il y a un impact vital.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !