« Saint-Denis n’est pas Paris » ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Thierry Henry, avant le match de football français de L1 entre l'AS Monaco et le Paris Saint Germain au Stade Louis II à Monaco, le 20 mars 2022.
Thierry Henry, avant le match de football français de L1 entre l'AS Monaco et le Paris Saint Germain au Stade Louis II à Monaco, le 20 mars 2022.
©Valery HACHE / AFP

C’est pourtant une évidence

« Saint-Denis n’est pas Paris » !

Non, Thierry Henry n’aurait jamais dû dire ça…

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Une vive controverse a opposé l’ancien buteur de l’équipe de France au maire communiste de Saint-Denis. Thierry Henry avait rappelé pour s’en féliciter que les futures compétitions sportives internationales se joueraient au Stade de France, qui est précisément situé dans le 93.

Que n’avait-il pas dit là ? Le maire de la ville qui n’avait rien compris lui a reproché de « stigmatiser » Saint-Denis. Une cité, selon lui, vivante, animée et habitée par des gens biens.

On ne peut quand même pas reprocher à Thierry Henry d’être raciste.

S’il avait dit que « Saint-Denis n’est pas la France », ce qui est plus qu’envisageable, on aurait compris la fureur du maire. Ce dernier a toutefois reconnu qu’il y avait des « problèmes » dans sa ville.

Mais il les a attribués à « l’abandon de l’Etat ». Et là, il n’a pas tout à fait tort. En termes de délinquance et de criminalité, Saint-Denis bat largement Marseille. Ce qui n’est pas rien. Et que fait l’Etat pour y mettre fin alors que c’est son premier devoir ? Il laisse faire ! 

Les Saint-Denis sont légion en France. On y tue, on y viole, on y deale. Des associations militantes très orientées déposent parfois plainte contre les pouvoirs publics pour non-assistance face au danger climatique. A quand une loi pour sanctionner la non-assistance à un pays en danger ?

À Lire Aussi

Il est permis de brûler le drapeau français !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !