Pourquoi toutes les femmes, y compris Christine Boutin, devraient être reconnaissantes à Angelina Jolie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Angelina Jolie vient de révéler qu’elle était porteuse d’une mutation du gène BRCA1, prédisposant au cancer du sein.
Angelina Jolie vient de révéler qu’elle était porteuse d’une mutation du gène BRCA1, prédisposant au cancer du sein.
©Reuters

Tacle irrégulier

Pourquoi toutes les femmes, y compris Christine Boutin, devraient être reconnaissantes à Angelina Jolie

Christine Boutin s'est attirée les foudres de twitter en taclant Angelina Jolie sur sa double mastectomie. Pourtant, cette révélation de la star américaine, au-delà d'un acte de courage, est un message d'espoir et d'encouragement pour toutes les femmes.

Hagay Sobol

Hagay Sobol

Hagay Sobol, Professeur de Médecine est également spécialiste du Moyen-Orient et des questions de terrorisme. A ce titre, il a été auditionné par la commission d’enquête parlementaire de l’Assemblée Nationale sur les individus et les filières djihadistes. Ancien élu PS et secrétaire fédéral chargé des coopérations en Méditerranée, il est vice-président du Think tank Le Mouvement. Président d’honneur du Centre Culturel Edmond Fleg de Marseille, il milite pour le dialogue interculturel depuis de nombreuses années à travers le collectif « Tous Enfants d'Abraham ».

Voir la bio »

En tant que professionnel de santé, j’essaye autant que faire se peut, de fixer une limite entre mon travail de généticien cancérologue, et mes prisse de position, en particulier sur le plan politique. Mais récemment un double événement est venu remettre en question cette attitude, au nom de l’éthique : l’annonce de la mastectomie préventive d’Angelina Jolie porteuse d’une mutation du gène BRCA1, et le tweet de réponse indigne de Christine Boutin.

La chirurgie préventive des 2 seins d’Angelina Jolie

Angelina Jolie, une actrice mondialement connue vient de révéler qu’elle était porteuse d’une mutation du gène BRCA1 prédisposant au cancer du sein, et qu’elle avait opté, à l’âge de 37 ans, pour une chirurgie préventive mammaire (mastectomie prophylactique). Dans le New York Times, elle s’explique : «J’ai décidé de prendre les devants et de réduire les risques, et de subir une double mastectomie préventive ».En effet, une altération de BRCA1 confère un risque proche de 70% de développer un cancer du sein au cours de la vie, alors que le risque de « madame tout le monde » est de 10%.

En révélant sa situation, elle a fait œuvre utile pour toutes les femmes qui comme elles sont porteuses d’une mutation. De plus, elle a fait connaitre cet acte « radical », mais efficace puisque la mastectomie préventive réduit considérablement le risque de cancer du sein qui sera dès lors inférieur à celui de la population générale. Cela ne nous étonne pas de la part d’une femme altruiste connue pour ses actions caritatives. Nous ne pouvons, nous médecins, prenant en charge ces femmes et leur famille que lui être reconnaissant pour cette attitude estimable et bien éloigné de tout exhibitionnisme.

Le tweet irresponsable de Christine Boutin

Je n’en dirais pas tant d’une autre femme, Christine Boutin, la présidente du Parti Chrétien Démocrate. Elle ne s’est pas toujours fait connaître pour des prises de positions d’une grande subtilité. A l’occasion, elle a une fois de plus récidivé. Elle s’est fendue d’un Twitt, désormais l’équivalent d’un communiqué de presse, où elle s’exprime au sujet du geste de l’actrice américaine : « Pour ressembler aux hommes ? Rire ! Si ce n’était triste à pleurer !Il a enflammé la « blogoshère » en l’espace d’un instant. Les réactions sont pour la plupart sur le registre émotionnel, car en 160 caractères il est difficile d’aller plus loin.

Angelina Jolie, femme courageuse, n’a pas hésité à ternir son image de sex-symbol, pour raison médicale et au profit d’une noble cause. Cela n’a rien de risible. Et ce n’est en rien une excuse que de « twitter » sans avoir lu l’article correspondant. C’est même pire. C’est tout bonnement irresponsable et l’on ne peut qu’être choqué d’une attitude indigne d’une ancienne ministre, et bien éloigné des valeurs qu’elle prétend défendre.

Le « buzz » ou les réalités quotidiennes ?

Le monde politique a peut-être besoin d’être réformé, si pour exister, l’on n’hésite pas à faire le « buzz » plutôt que de défendre les grands principes. Il est peut-être grand temps, à voir les récents scandales et autres débordements, que la société civile s’implique plus pour redresser la barre et la ramener vers les réalités quotidiennes.

Angelina, permettez que je vous appelle ainsi. Merci !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !