“Madonna n’est plus à l’avant-garde, mais la pop musique non plus !” | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Le nouvel album de Madonna « MDMA » est sorti ce lundi.
Le nouvel album de Madonna « MDMA » est sorti ce lundi.
©Reuters

Like a vieille dame

“Madonna n’est plus à l’avant-garde, mais la pop musique non plus !”

"MDNA" de Madonna, est sorti ce lundi. C'est son douzième album en près de trente ans de carrière. Le disque de trop ?

Olivier Cachin

Olivier Cachin

Olivier Cachin est journaliste, écrivain et animateur de télé (RapLine,…) dans la mouvance Hip-Hop. Il a publié une quinzaine d’ouvrages sur le rap et le hip hop et la soul.

Voir la bio »

Atlantico : Le nouvel album de Madonna « MDNA » est sorti ce lundi. C’est son douzième album en près de trente ans de carrière. Verdict ?

Olivier Cachin : Ce n’est pas un grand album, mais il n’est pas honteux non plus. Honnêtement, même si elle a changé de label pour ce disque, il n’y a pas de changement renversant par rapport à ce qu’elle faisait précédemment. Ca reste de la "dance music" avec un côté pop. On est dans du Madonna classique avec des producteurs à la mode, des sons "dance floor", des mélodies... pas de surprise. L’idée marrante est peut-être d’avoir pris le Français Martin Solveig à la production.

Mais si Madonna n’est plus à l’avant-garde, elle reste dans la tendance d’une pop musique guère créative aujourd’hui. Je suis curieux de la voir sur scène. On ne peut en tout cas pas dire qu’elle est finie ou complètement à côté de la plaque.

Après son album Music en 2000, elle a commencé à décliner, notamment avec son album suivant American Life. La pop musique est injuste : dans 90% des cas, les carrières des artistes ne durent qu’une poignée d’années. Madonna, elle, est toujours là après trente ans de carrière ! En fait, elle représente à l’échelle mondiale ce que sont les Pet Shop Boys à l’échelle de la pop britannique : un monument toujours présent à un âge où normalement la pop star est soit ridicule, soit sucre carrément les fraises.

N’est-ce pas justement un peu pathétique de toujours vouloir être à la pointe ?

C’est tout le problème des artistes : ils ne peuvent pas débrancher, c’est leur vie ! Certes, elle n’a plus autant de flaire qu’auparavant. Mais, si l’on prend, par exemple, le premier single de son nouvel album, Give me all your luvin', c’est sacrément efficace ! Preuve qu’il ne s’agit pas de l’album de trop. 


Clip de Give me all your luvin' de Madonna

Et puis, si le disque déçoit un peu, c’est aussi parce qu’elle avait placé la barre très haut lors de la mi-temps de la finale du Superbowl, où, à 53 ans, elle avait chanté pour la première fois l’une des chansons de l’album et montré qu’elle pouvait encore donner la fessée à quelques petites divas de la dance music ! 


Prestation de Madonna durant la mi-temps de la finale du Superbowl

Qui sont précisément ces « petites divas » ? Quelles sont les principales concurrentes de Madonna ?

La principale reste Lady Gaga. C’est elle qui est la plus positionnée sur le créneau « dance mondialisée», avec des clips extravagants, de la provocation, etc. La Madonna des années 2010 est censée être elle... mais elle a tellement raté son deuxième album en faisant quelque chose de vite fait qu’elle a perdu l’avance qu’elle possédait. Musicalement, Lana del Rey a fait du bruit avec son album, mais elle se situe quand même à des années lumières de Madonna. En fait, le simple fait d’être une femme sexy qui danse suffit à être mis dans la même catégorie que Madonna.

Ses principales concurrentes sont à chercher du coté de Britney Spears ou de Lady Gaga, toutes ces artistes de pop blanche, qui n’ont sans doute pas de grande voix et qui privilégient la mise en scène. 

Par rapport à ses jeunes concurrentes, Madonna possède l’expérience : elle connait les rouages de l’industrie musicale. On a encore pu le vérifier lors du Superbowl où elle a chanté à la mi-temps… la veille de la mise en vente des places de sa nouvelle tournée.

Si ses concurrentes sont encore là dans dix ans, on en parlera ! Et dans 20 ans ? Et dans 30 ans ? Ca reste à voir. A la limite, celle qui a le plus de chance c’est Rihanna : elle a commencé jeune, mène bien sa barque… si elle ne se remet pas avec Chris Brown, c’est jouable pour elle !

Comment Madonna a-t-elle su rester en tête des charts pendant près de trente ans ?

Sa situation est comparable à celle de Marylin Monroe comme pin-up de cinéma : Marylin expliquait son succès en disant « c’est moi qui le voulait le plus ». C’est la même chose pour Madonna. C’est la volonté qui fait la différence. Depuis qu’elle a été choriste de Patrick Hernandez, elle savait qu’elle voulait conquérir le monde, être au sommet et tout faire pour ça.

Si seul le talent vocal était en jeu, Mariah Carey ou Whitney Houston auraient fait une meilleure carrière qu’elle. Dans la pop, en plus de l’attitude et de la provoc’, c’est la volonté qui joue.

Mais beaucoup d'artistes ont de la volonté…

Encore faut-il s’en donner les moyens. Madonna a su mettre en application sa volonté.

Quid de la provoc’ ? Madonna est-elle toujours aussi subversive ?

Le titre de son album « MDNA » c’est bien gentil… (NDLR : ce titre faire référence à la fois au nom « Madonna » et la drogue « MDMA ») Quand elle s’est produit à la mi-temps du Superbowl, elle a laissé MIA faire un doigt d’honneur… Donc désormais, on peut dire qu'elle ne joue plus trop sur la provoc’. Ou alors c’est de la « provoc light ». On est loin de l’époque où elle se masturbait sur scène dans un lit avec un crucifix en chantant « Like a Prayer » !

Si elle jouait encore sur ce terrain là, elle serait ridicule. Elle en a conscience. Elle sait danser, elle peut encore faire des clips flashy, mais il y a des choses qu'il faut savoir laisser à la jeune génération.

Est-ce envisageable qu’elle finisse par changer radicalement de style ? Qu’elle opte pour une fin de carrière à la Johnny Cash ?

C’est envisageable, mais elle n’a pas l’aspect mythique d’un Johnny Cash. Elle connait ses limites. Elle pourrait partir dans un créneau décalé, elle serait capable de faire un album anti-commercial, mais je ne pense pas qu’elle ait la performance vocale pour reprendre des chansons comme le fit en fin de carrière Johnny Cash avec Hurt ou Personal Jesus.

Propos recueillis par Aymeric Goetschy

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !