Le temps est-il venu de s’acheter une imprimante 3D pour Noël (et ce que vous pourriez faire avec) ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
L'imprimante 3D fait son apparition dans les catalogues des cadeaux de noël.
L'imprimante 3D fait son apparition dans les catalogues des cadeaux de noël.
©Reuters

Père Noël numérique

Le temps est-il venu de s’acheter une imprimante 3D pour Noël (et ce que vous pourriez faire avec) ?

L'imprimante 3D fait son apparition dans les catalogues des cadeaux de noël. Quelques grandes surfaces proposent d'acquérir une imprimante pour une somme d'environ 1000 euros, soit l'équivalent d'un ordinateur portable.

Pascale  Hébel

Pascale Hébel

Pascale Hébel est directrice du département « Consommation » du CRÉDOC (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) et est spécialisée dans l’anticipation du comportement des
consommateurs. Elle vient de publier récemment un livre baptisé « La révolte des moutons » aux éditions
Ailleurs.

Voir la bio »

Atlantico : L'imprimante 3D fait son apparition dans les catalogues des cadeaux de noël. En entrant dans les foyers, cet objet innovant va-t-il révolutionner les habitudes de consommation des familles, comme l'avaient fait en leur temps le lave-vaisselle et le micro-onde ?

Pascale Hébel : Pour l’instant, l’imprimante qui est dans les catalogues n’est qu’un gadget et ne pourra pas proposer tous les atouts des imprimantes utilisées dans les laboratoires de recherche. Pourtant, l’imprimante 3D est très attendue par les consommateurs et les nombreux acteurs qui participent à la consommation collaborative. L’imprimante 3 D répond aux attentes du courant du Do It Yourself qui s’est très fortement développé avec la crise (sur la cuisine fait maison, le bricolage, le jardinage, la fabrication de cosmétique, la réparation dans des cafés, …) et à l’économie du partage.

Des communautés se sont déjà créées et elles ont de fortes influences sur les réseaux sociaux. La création de logiciels gratuits enrichis par les communauté internautes ou l’échange du savoir co-construit par les internautes comme Wikipédia sont de véritables moteurs dans la nouvelle économie qui se met en place. Aujourd’hui 47% des Français sont acteurs des nouveaux modes de consommation collaboratifs selon notre dernière étude. Parions sur un succès de ces nouvelles imprimantes en période de crise économique.

Quelques grandes surfaces proposent d'acquérir une imprimante pour une somme d'environ 1000 euros, c'est le prix équivalent d'un ordinateur portable. Le rapport coût et bénéfice pour les familles qui souhaiteraient investir dans cette imprimante 3D est-il réellement intéressant ?

Le bénéfice est avant tout émotionnel, correspondant à la promesse d’une innovation qui va révolutionner l’économie actuelle. De façon plus prosaïque elle permettra de ne plus être obligé de changer de cafetière quand on aura cassé une petit pièce qui ne se trouve plus sur le marché. On pourra très fortement économiser puisqu’on ne sera plus obligé d’acheter en grande quantité des vis ou autre clou. Le consommateur prendra le pouvoir puisqu’il ne sera plus dépendant des acteurs du marché. L’imprimante permettra de gagner du temps mais aussi de savoir réaliser soi-même des objets. Chacun deviendra artiste et pourra impressionner les autres avec ses productions qui n’avaient jusqu’alors qu’été faites par des industries. Tous les désirs de réalisation de soi seront satisfaits.

Quels sont les obstacles à l'utilisation d'une imprimante 3D à domicile?

Les difficultés que l’on pourrait voir apparaître sont l’accès au fournitures pour faire fonctionner l’imprimante que ce soit les plans ou les matériaux. Tout le monde n’aura pas une dextérité suffisante pour l’utiliser facilement. L’imprimante a un coût encore assez élevé mais comme tout produit innovant plus le marché progressera et plus le prix diminuera. L’imprimante plus complète et performante pourrait restée réservée à des groupement de consommateurs, voir à des distributeurs qui les loueraient ou organiseraient des ateliers de fabrication comme on voir fleurir les ateliers cuisine.

Certaines start-up américaines ont déjà démontré qu'elles pouvaient créer toutes sortes d'objets grâce à l'imprimante 3D : voitures,  maquillages, armes… et même de la nourriture.   Ces créations "à domicile" vont-ils transformer le visage de la société de production ?

Les obstacles pourront très vite disparaître si la diffusion est rapide et que beaucoup d’acteur vont comprendre qu’elle répond aux nouvelles attentes de la société du consommer mieux pour préserver la planète. De nombreux objets ont eu une diffusion fulgurante parce qu’ils répondaient à un instant donné à besoin croissant comme c’est le cas de la cigarette électronique qui permet d’éviter les goudrons et est meilleur pour la santé ou le four à micro-onde qui a fait gagner un temps immense aux cuisinières qui aspiraient à rentrer sur le marché du travail.

Les créations avec les imprimantes 3D à domicile vont révolutionner l’économie traditionnelle car elles répondent aux attentes de préservation de la planète en place depuis le Grenelle de l’Environnement, à  une réponse de moindre coût dans une crise économique qui n’est pas prête de se terminer et à la recherche de réalisation de soi. La diffusion de l’imprimante 3D créera des marchés de ventes de matières premières nécessaires aux créations, des échanges sur Internet pour trouver les meilleurs plans et peut-être des émissions de télévisions pour faire les plus belles créations.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !