La science des gouttes : des chercheurs ont trouvé la méthode pour uriner debout sans en mettre partout | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Pour éviter les éclaboussures, il faut se tenir le plus près possible de l'urinoir.
Pour éviter les éclaboussures, il faut se tenir le plus près possible de l'urinoir.
©Atlantico

À lire attentivement, messieurs

La science des gouttes : des chercheurs ont trouvé la méthode pour uriner debout sans en mettre partout

L'art de faire la petite commission sans en mettre à côté relève de la science exacte et plus précisément de la mécanique des fluides. Cet article condamne tous les hommes qui le liront à ne plus jamais se permettre cette petite incorrection.

C'est une étude salvatrice. Pour la paix des ménages et pour une simple question d'hygiène. Allez messieurs, confessez-vous : qui ne s'est jamais fait enguirlander pour avoir provoqué des éclaboussures aux toilettes ? Tadd Truscott et Randy Hurd ont trouvé LA solution. Ces deux physiciens de l'université Brigham Young (Utah) ont mené une étude très sérieuse depuis leur "splash lab", intitulée "Dynamiques de l'urinoir : le guide tactique". Ils y expliquent quel "angle d'attaque" choisir pour éviter le drame... 

Et l'objectif est double : épargner le sol (voire les murs pour les plus maladroits), mais aussi les chaussures (voire les bas de pantalons, toujours pour les plus maladroits). Pour les besoins de leur expérience, les scientifiques ont utilisé un tuyau au débit ajustable. Au final, la marche à suivre est assez simple : il faut "viser la surface verticale et éviter une attaque frontale". La méthode diffère légèrement selon que vous soyez confronté à un urinoir ou à une cuvette classique. 

Dans le premier cas, la surface de réception doit être en descente et le plus bas possible pour minimiser le risque d'éclaboussures. Les deux chercheurs indiquent qu'un jet commence à se disperser en gouttelettes après avoir parcouru une distance d'environ 15 centimètres. L'astuce consiste donc à se tenir le plus près possible de la cible, détaille le Daily Mail

Deuxième cas de figure, les toilettes. Plus compliqué. Debout, un homme est trop loin de la cuvette pour éviter les salissures. Il est toutefois possible de les minimiser en prenant un angle inférieur à 90° et en visant la porcelaine - et non l'eau. Toutefois, les scientifiques sont formels : il n'y a pas de recette miracle, le plus sûr reste de faire pipi assis. Et de relever la lunette. A bon entendeur...

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !