La loterie plus efficace que le passe sanitaire pour la vaccination ? L’étonnant exemple de l’Ohio | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Le département de la santé de l'Ohio a organisé une loterie pour inciter à la vaccination.
Le département de la santé de l'Ohio a organisé une loterie pour inciter à la vaccination.
©MEGAN JELINGER / AFP

La carotte plutôt que le bâton

La loterie plus efficace que le passe sanitaire pour la vaccination ? L’étonnant exemple de l’Ohio

Pour améliorer son taux de vaccination, l'Etat américain de l'Ohio a mis en place une loterie, avec à la clef des bourses pour les étudiants et un grand prix d'un million de dollars. Une étude montre que le coût des hospitalisations évitées dépasse grâce au dispositif dépasse de très loin celui de son organisation.

Andrew Barber

Andrew Barber

Doctorant à l'université de Californie (Santa Cruz)

Voir la bio »

Atlantico : Vous avez analysé l'impact sur les comportements en matière de vaccination de la mise en place d'une loterie dans l'Ohio réservée aux personnes allant se faire vacciner (lien vers l'étude ici, en anglais). Vous mettez en évidence une augmentation de la vaccination. Dans quelle mesure cette augmentation est-elle significative ? La possibilité de gagner de l'argent est-elle le seul facteur stimulant la vaccination dans ce contexte ?

Andrew Barber : Nous constatons une augmentation de 1,5% des taux de vaccination par rapport à un contrefactuel synthétique. Cela se produit dans les deux semaines suivant l'annonce de la loterie. Nous ne pouvons pas dire avec certitude si l'effet est dû à la loterie ou à la presse qu'elle a reçue (que l'on estime assez importante), mais j'ai deux raisons de penser que c'est la loterie. Premièrement, la loterie de l'Ohio a fait l'objet d'une couverture médiatique nationale, et le taux de participation est toujours plus élevé dans l'Ohio. Deuxièmement, des recherches existantes suggèrent que les gens réagissent aux loteries dans des contextes de santé publique.

Savons-nous qui sont les personnes incitées par la loterie à se faire vacciner ? S'agit-il de procrastinateurs qui sont stimulés, d'hésitants qui se décident ou d'antivax qui sont convaincus ?

Je travaille actuellement sur cette question. J'ai quelques hypothèses, mais rien n'est encore confirmé. Parmi ceux qui ne se sont pas encore fait vacciner, les gens sont classés sur un spectre de volonté allant de "probablement" à "certainement pas". Je soupçonne que cette intervention, ainsi que d'autres petits "coups de pouce", est plus efficace auprès de ceux qui disent qu'ils se feront probablement vacciner ou qui sont incertains. En outre, certaines données préliminaires indiquent que la loterie a eu plus d'effet dans les zones urbaines que dans les zones rurales. Je soupçonne également que ce programme a été plus efficace auprès des personnes à faible revenu et moins instruites.

À Lire Aussi

Bennifer, le retour : Jennifer Lopez et Ben Affleck connaissent un retour de flamme qui électrise le web. Leur monde n’a pourtant plus grand chose à voir avec 2002 (le nôtre non plus)

Le calcul coût/bénéfice est-il en faveur d'une telle politique de santé ? Comment mesurez-vous le coût par participant et les bénéfices ?

La partie de notre document que je préfère est notre calcul des coûts et des bénéfices. Je vais vous en donner un extrait :
Dans une vaste étude sur les patients atteints de la maladie COVID-19, Di Fusco et al. (2021) ont constaté que la facture moyenne de l'hôpital par jour en soins intensifs est d'environ 13 500 dollars. En utilisant notre estimation du nombre de jours de soins intensifs évités, nous calculons que le bénéfice total de l'évitement de ces frais est d'environ 66 millions de dollars. En outre, les quelque 15 000 cas évités présentent d'autres avantages sociaux substantiels, comme l'enrichissement de la qualité de vie - en particulier pour ceux qui évitent les cas de "COVID long", où les symptômes persistent pendant des mois ou plus - et potentiellement des vies sauvées. Étant donné que le coût total du programme d'incitation Vax-A-Million de l'Ohio s'élève à 5,6 millions de dollars, les avantages de la CCL dépassent incontestablement le coût du programme.

La loterie semble être un programme remarquablement efficace du point de vue du rapport coûts-avantages.

Vos résultats devraient-ils inciter les dirigeants à pratiquer davantage d'actions comme la loterie conditionnelle ? Pourrait-il s'agir d'une stratégie globale pour augmenter le taux de vaccination ?

Il y a toujours une discussion en économie sur la "validité externe", c'est-à-dire que ces résultats s'appliquent-ils à d'autres contextes ? Étant donné le taux élevé d'hésitation à se faire vacciner dans le monde occidental, je pense qu'une loterie conditionnelle serait efficace dans la plupart des endroits qui en souffrent. Il reste encore beaucoup à apprendre sur la conception optimale du programme, mais il est difficile de s'opposer à la mise en place d'une loterie dans les endroits où le taux de vaccination est bien inférieur à l'immunité collective, compte tenu de notre analyse coûts-avantages.

À Lire Aussi

Covid-19 : la pandémie a changé nos rêves comme aucun autre événement récent

Compte tenu de leur efficacité, existe-t-il des risques que la loterie et les incitations de ce type soient utilisées pour des objectifs moins favorables ?

Les loteries existent depuis plus de 2000 ans, mais ce n'est que ces dernières années qu'elles ont été utilisées comme outil d'amélioration du bien-être. Les comptes d'épargne liés à des prix en sont un exemple : les épargnants sont récompensés par des prix aléatoires pour avoir conservé leurs économies dans une banque. En outre, de nombreux pays en développement ont utilisé des transferts monétaires conditionnels (pas de loteries) pour donner de l'argent aux pauvres en échange du respect de conditions comportementales spécifiques. Ces conditions comprennent par exemple la fréquentation scolaire des enfants, des vaccinations à jour ou des visites régulières des femmes enceintes dans un centre de soins. Nous pensons que la loterie conditionnelle présente les avantages de ces deux méthodes : elle a la capacité de motiver un comportement socialement souhaitable à un coût bien moindre qu'un transfert garanti. Cependant, étant donné la valeur monétaire attendue de la loterie, nous pensons qu'elle n'est probablement efficace que pour de très petits changements de comportement.

À Lire Aussi

Emmanuel Macron lance un nouvel appel à la vaccination dans une vidéo dévoilée sur les réseaux sociaux

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !