La France des NUPES, la France des DUPES | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
La Nupes de Jean-Luc Mélenchon était au coude-à-coude dimanche soir avec la majorité présidentielle, Ensemble, dans le cadre du premier tour des élections législatives.
La Nupes de Jean-Luc Mélenchon était au coude-à-coude dimanche soir avec la majorité présidentielle, Ensemble, dans le cadre du premier tour des élections législatives.
©STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Les entrepreneurs parlent aux Français

La France des NUPES, la France des DUPES

Pour les entrepreneurs qui réussissent, il faut se préparer au pire et prendre ses précautions au regard des résultats du premier tour des élections législatives.

Denis Jacquet

Denis Jacquet

Denis Jacquet est fondateur du Day One Movement. Il a publié Covid: le début de la peur, la fin d'une démocratie aux éditions Eyrolles.  

Voir la bio »

Qui aurait imaginé Mélenchon parader au soir du premier tour des élections législatives Françaises ? Qui aurait imaginé qu’un roublard (de plus) de la politique, prêt à toutes les alliances pourvu qu’elles alimentent ses ambitions personnelles, puisse rencontrer le vote des Français, ou plutôt des quelques Français assez inoccupés un dimanche ensoleillé pour se rendre aux urnes. Qui aurait imaginé qu’un attelage improbable, de tous les oubliés de la politique française, principalement ce que nos enfants appelleraient des « losers », des écolos trotskistes, un PS anéanti, des communistes, pourrait arriver en tête d’une élection Française ? 

Un assemblage d’ennemis qui ont en commun de vouloir soviétiser la France plus certainement que Poutine l’Ukraine. Il semble que les seuls votants qui restaient encore vivants en France, sont de dangereux communistes, irréalistes, qui pensent qu’augmenter le SMIC ou réduire l’âge de la retraite les rendra riches et heureux. Au final, que révèle cette élection, si tant est que nous ne le savions pas déjà ? 

Tout d’abord, il est assez difficile de ne pas se demander comment nous en sommes arrivés là. Et la réponse est simple. Affublés de politiques sans vision, les électeurs deviennent sourds. D’autant plus qu’à chaque élection, qui voit le chiffre de l’abstention s’alourdir, si nombre de politiques s’en désolent, aucun ne se remet en cause. C’est ce qui exaspère le plus. 

La disparition des repères est le facteur central. Il n’y a plus d’idéologies, uniquement du calcul de positionnement. Plus de visions, juste des calculs budgétaires. Plus d’avenir, juste une calculette électorale. Bref, à force de mauvais calculs, on ne résout plus aucun problème. Et notre problème est là. La France avait pensé qu’Emmanuel Macron pourrait marquer le renouveau de la politique, elle en a définitivement abandonné l’espoir. Il ne reste que le vote du dépit, celui des extrêmes, des promesses fantaisistes et de l’incompétence, mais qui permettent à certain de tirer quelques miettes d’une définitive faillite. Voir revenir en force un Mélenchon ou une Le Pen, marque réellement le naufrage politique français, mais sur cette planète décliniste, nous ne sommes pas les seuls au monde. 

À Lire Aussi

Les écologistes et les altermondialistes seront encore plus inflationnistes que la guerre en Ukraine et la Covid

Ensuite, aucun des grands problèmes qui se posent à nos compatriotes, ne sont adressés et encore moins réglés, par les politiques. Chacun, sans avoir à fournir d’efforts, peut voir à quel point le sable nous file entre les mains. Education qui nivelle un peu plus chaque jour par le bas, culture comme un drapeau en berne, valeurs battues en brèches, sécurité nulle face à la montée de l’Islam radical, santé révélée comme anéantie pendant le Covid, industrie disparue sans retour possible…tout ce qui a fait la grandeur de la France s’effiloche un peu plus chaque jour, et ils n’ont plus confiance dans les politiques qui selon eux, non seulement n’ont pas de solution, mais sont une large partie du problème. 

Pour les entrepreneurs, cela sent le roussi. Entre Le Pen qui a un programme entre inquiétant et inexistant, et Mélenchon qui souhaiterait déclarer la guerre au capital et aux entreprises, l’espoir de rester en pays libre parait plutôt mince. Pas maintenant, bien entendu, le miracle de la 5ème République est de fabriquer une majorité sur mesure au Président, au mépris des chiffres absolus. Mais en 2027. Une fois Macron disparu, qui viendra nous sauver des extrêmes ? Qui ? Édouard Philippe ? C’est faire un peu trop confiance à la notion de rente en Politique. Un candidat miracle issu des LR ou du PS, qui accomplirait ainsi un miracle quasi-biblique, qui obligerait à renoncer à la séparation entre l’Église et l’État ?!! Improbable. Et surtout, le sort politique de la France est désormais lié à l’évolution de l’économie, et l’économie ne promet rien de bon à moyen terme. Nous allons avoir un mal fou à nous remettre de la crise post-covid, de la crise post-Ukraine, sans parler de la récession si elle nous arrive à la vitesse annoncée. Soit il faudra souffrir la récession avant de rebondir (éventuellement), soit nous éviterons cette récession, mais devront payer la montagne de dette née de la gestion du Covid, et nous le savons, l’austérité est un booster fantastique pour alimenter les candidats populistes. 

Dès lors, comme je l’ai déjà écrit récemment dans ces mêmes colonnes, le problème n’est pas 2022, mais ce que nous prépare 2022, à savoir l’échéance d’après. 2027. Voilà notre problème, et ce problème va arriver très vite. 5 ans c’est déjà demain. Dès lors, pour les entrepreneurs, qui réussissent quand ils se préparent à toutes les opportunités, il faut se préparer au pire et prendre ses précautions. Il faut se préparer au pire, ce qui est complexe quand votre activité dépend de votre propre pays. Je compatis avec mes amis entrepreneurs, pour qui guider un navire, sur une mer qui risque d’être de plus en plus agitée, risque d’être bien compliqué.

À Lire Aussi

Législatives 2022 : Emmanuel Macron entre profil bas et petits calculs

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !