L'UE va imposer un chargeur universel pour les portables : ce que ça promet de changer et quand | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Les chargeurs seront bientôt universels pour les téléphones portables.
Les chargeurs seront bientôt universels pour les téléphones portables.
©Reuters

Enfin !

L'UE va imposer un chargeur universel pour les portables : ce que ça promet de changer et quand

L'Union européenne s'est engagée à imposer d'ici trois ans des chargeurs universels pour téléphones portables, comme le demandaient les consommateurs et la Commission européenne.

Catherine Lejealle

Catherine Lejealle

Catherine Lejealle est docteur en sociologie et ingénieur télécom (ENST Bretagne). Elle est professeur à l'ISC Paris et co-fondatrice de la Chaire Digital BusinessSes domaines de recherche couvrent les usages des TIC (téléphone portable, Internet, médias sociaux…)

Elle a publié La télévision mobile personnelle : usages, contenus et nomadisme,  Les usages du jeu sur le téléphone portable : une mobilisation dynamique des formes de sociabilité  aux Editions L'Harmattan et J'arrête d'être hyperconnecté ! : 21 jours pour réussir sa détox digitale chez Eyrolles.

Voir la bio »

Atlantico : Les chargeurs seront bientôt universels pour les téléphones portables, mais aussi les appareils photos, tablettes et lecteurs de musique numérique. Qu’est-ce que cela signifie pour les utilisateurs ?

Catherine Lejealle : La commission européenne a en effet voté jeudi 13 mars à une écrasante majorité de 550 voix pour, 12 contre et 8 abstentions une directive imposant d'ici 2017 sur le territoire européen la vente d'appareils nomades équipés d'un chargeur universel. Les états membres ont deux ans pour transposer le texte dans leur droit national et les constructeurs ont encore un an pour s'y conformer. C'est ainsi qu'on arrive à 2017. 

Ceci dit l'idée n'est pas nouvelle puisqu'en 2010, un groupement de trois constructeurs (Samsung, Nokia et Sony) avaient déjà annoncé la sortie d'un tel chargeur universel. Mais leur accord purement industriel a surtout été incitatif, contrairement à l'obligation qui émane désormais du régulateur européen. Certes, on peut estimer que cet accord a été une première étape vers le chargeur universel puisque la diffusion d'un chargeur port micro usb s'est largement répandue aujourd'hui. Ceci permet déjà de recharger certains modèles et certaines marques de portable avec des chargeurs tiers. 

A cet égard, Apple fait toujours cavalier seul et facture 19 euros le chargeur port usb. 

Reste encore quelques inconnues que la commission européenne s'est engagée à documenter rapidement : outre les mobiles et tablettes, quel est le périmètre exact couvert ? Par ailleurs, quelles seront les caractéristiques du dit adaptateur ?      

Comment les marques vont-elles s’adapter ?

Pour les utilisateurs cela se traduit par une facilité d'utilisation notamment en déplacement dans la journée ou en vacances. On pourra oublier son chargeur, n'en prendre qu'un pour la famille ou compter sur celui des collègues en dépannage. Fini les peurs de ne plus avoir de batterie jusqu'au soir. Les utilisateurs ont d'ailleurs été à la source de la demande car ils en voient l'immense bénéfice.

Secundo, le chargeur sera plus écologique car on achètera un chargeur pour une certaine durée et pas à chaque renouvellement de mobile voire un familial ou collectif pour tous ses appareils. 

Est ce que cela se traduira par un coût d'achat moindre ? Ce n'est pas certain compte tenu de la part relative des composants dans le prix de vente d'un mobile....

D’un point de vue écologique, quels sont les effets bénéfiques attendus ?

Les marques qui souhaitent vendre en Europe auront deux choix : soit proposer nativement le chargeur universel, soit (notamment pour Apple) le proposer en sur adaptateur payant ou gratuit. Rappelons que Samsung ayant près de 43% de part de marché, le chargeur universel sera nécessairement une réalité prochainement. Reste donc à savoir si le prix de vente s'en ressentira. En tout cas, on peut saluer ce pas en avant. 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !