Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
L’égo de notre président plus important que nos vies. Entrepreneurs, citoyens, réveillez vous. Vaccins Covid-19
L’égo de notre président plus important que nos vies. Entrepreneurs, citoyens, réveillez vous. Vaccins Covid-19
©BENOIT TESSIER / POOL / AFP

Les entrepreneurs parlent aux Français

L’égo de notre président plus important que nos vies. Entrepreneurs, citoyens, réveillez vous

Résumé. En Grèce le président Macron reconnaît que nous avons manqué d’ambition, de « folie » disait-il. Et 48H plus tard, justement pris d’un accès de folie, il annonce que le vaccin Spoutnik est un outil de géopolitique, destiné à flatter l’égo de Poutine et qu’en conséquences, sauver des vies passe au second plan derrière le souhait de ne pas lui faire ce plaisir. Une posture intellectuelle qui condamne à mort des milliers de Français et d’entrepreneurs.

Denis Jacquet

Denis Jacquet

Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 

Voir la bio »

J’ai dû écouter plusieurs fois pour être certain de ne pas être victime d’une mauvaise traduction. Mais c’était en Français, dès lors l’explication se situait ailleurs. Je l’ai donc fait à « l’ancienne ». J’ai secoué un peu la TV, en me disant qu’il y avait une confusion entre le son d’une chaîne et les images d’une autre. Mais à part le fait d’endommager ma télé, le son et l’image sont restés obstinément associés. J’avais donc bien entendu. Bien entendu que le Président d’un pays qui affiche l’une des pires gestion de la pandémie au monde, décide d’y mettre une touche funeste finale, pour parachever une œuvre déplorable, en renversant son pouce vers le bas, pour condamner les derniers gladiateurs dans l’arène. A la poubelle ! Achevez-les !

Revenons sur une séquence qui devrait inquiéter les commentateurs, qui pourtant restent muet comme au temps du soviet suprême, de Castro et de tant d’autres. En Grèce le président Macron reconnaissait que nous avions manqué d’ambition, de « folie » disait-il. En clair, nous « avons failli misérablement », dit de cette façon poétique et littéraire qu’il affectionne tant, oubliant au passage, alors qu’il souriait en prononçant ce terme, que ce manque de folie avait coûté la vie à des milliers de français, qui sans cette incompétence, seraient toujours vivants !

48H plus tard, joignant l’acte à la parole, ou plutôt utilisant la parole pour renier ses propres propos, certainement pris, justement, d’un accès de folie après avoir abusé du visionnage d’un nid de coucou, il annonce que le vaccin Spoutnik est un outil de géopolitique, de propagande, au service de l’égo de Poutine et qu’en conséquences, sauver des vies passe au second plan derrière la possibilité de reconnaître au passage que la Russie a été meilleure et plus rapide que nous. En clair, vous allez mourir pour ne pas satisfaire l’égo du président Russe. C’est la roulette russe mais avec un chargeur plein. 

Quelle honte !!! 

À Lire Aussi

Le président Macron retrouverait-il le chemin du bon sens ? Les entrepreneurs prient

Cet acte pourrait condamner votre père, votre mère, nos entreprises, amener Marine le Pen au pouvoir, et personne pour ne s’en émouvoir. Un ami Avocat me disait qu’il étudiait en quoi cette décision pouvait constituer une mise en danger de la vie d’autrui, voire un crime contre l’humanité. J’attends le retour de son étude juridique, et chaque seconde d’attente se solde par une vie en moins. Quand allons-nous réagir ? 

Angela Merkel indiquait il y a peu qu’elle recommandait que Spoutnik qui semble depuis août dernier, donner de bons résultats, sans effets dommageables, et pourrait être produit pour 4 fois moins cher, puisse être adopté non seulement par l’Allemagne, mais aussi par l’Europe, et voilà que son jeune collègue, notre président, tente de ruiner cette bonne idée, alors que nous sommes à peine à 8% de taux de vaccination. Pendant ce temps l’Espagne faisait hier un test de concert en public avec 5000 personnes, mettant en exergue l’inutilité de la démagogique Ministre de la (sous) culture qui est la nôtre. Tout en brassage, rien en actes. Pendant ce temps, 1.5M de « spring-breakers » (les jeunes qui font leur coupure scolaire aux USA chaque année) font la fête à Miami, qui affiche toujours un taux de mortalité infiniment inférieur au nôtre sans avoir jamais ou presque, confiné, et dont les hôpitaux sont ouverts et disponibles. Pendant ce temps, Boris Johnson ou Netanyahu annoncent des vacances normales à leurs citoyens. Les USA, je le rappelle étaient il y a peu, accusés de folie par les Européens. Aujourd’hui les « fous » ont administré 137 millions de doses, qui avaient été commandé par le « fou » précédent, puisque le Président Trump, lui, avait sécurisé 200 millions de doses en 6 mois. Le fou n’est pas toujours celui qu’on pense.

L’Espagne, les USA, la Norvège, qui certes fait attention, mais n’impose même pas le masque à ses citoyens, et ouvrent leurs magasins, déclarés essentiels à la vie. Les veinards. La Suède, qui comme les USA faisait l’objet de la vindicte régulière sur les plateaux TV de notre Ministre de la Maladie. Elle n’a toujours pas confiné et ne le fera jamais. Elle va bien, merci. Tout le monde y vit normalement. L’industrie de l’évènementiel, des spectacles, se prépare à la réouverture, quand la France se prépare à un peu plus de fermetures, pour 4900 personnes en réanimation sur un total de 68M de français !

Le vernis craque. Les élus n’en peuvent plus et prennent des arrêtés que le pouvoir hésite à casser car les régionales, même repoussées ou « repoussables », amèneront une défaite humiliante à LREM, défaite qui ne fera que préfigurer celle de Mai 2022. Les clubs de sport exercent à l’air libre, parfois à l’abri des regards. Les esthéticiennes en sont arrivées à vendre des croquettes pour chien afin de rester ouvertes, l’absurdie dans toute sa splendeur.

À Lire Aussi

Le dernier des Mohicans. La France sera-t-elle le dernier pays à déconfiner ?

Nous avons besoin de faire fonctionner nos restaurants, nos hôtels qui en sont arrivés à offrir des suites dans les grands hôtels, gratuitement, dans lesquels on vous sert un déjeuner ou dîner étoilé sous forme de « room service », pour faire fonctionner les cuisines et ne pas perdre le personnel, essentiel à la reprise future. Future mais quand ? Aux USA on le sait. A Londres on le sait. A Barcelone, on le sait. A Tel Aviv, on le sait. En Asie, on le Fait, tout fonctionne à merveille. La programmation des évènements bat son plein.

Pendant ce temps, pour ne pas faire plaisir à Poutine, on condamne à mort les françaises, les français. On condamne son économie et les emplois qu’elle pourrait maintenir au lieu de les supprimer. On ne donne aucune indication d’une date de sortie. Aucune perspective. On prépare la ruine et la faillite. Et l’on pave de fleurs le chemin du RN aux présidentielles. Au secours !! Françaises, Français, retrouvez la révolution qui bouillait en vous, cet esprit de contestation, sortez de la léthargie dans laquelle le journal de 20H et les subventions, vous ont plongé. Allez-vous laisser mourir tout autour de vous, sans même lever le petit doigt, ou voulez-vous vraiment le laisser sur la gâchette de ce révolver déjà sur votre tempe ?

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !