Elle a fait mieux... | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Elle a fait mieux...
©

Atlanti-culture

Elle a fait mieux...

Claudie Saliou pour Culture-Tops

Claudie Saliou pour Culture-Tops

Claudie Saliou est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio »

 

Face à la mer

De Françoise Bourdin

Ed. Belfond

280 pages  

21€50

L'AUTEUR

Françoise Bourdin est née en 1952 à Paris, dans une famille de chanteurs lyriques.

Elle a le goût des personnages hauts en couleur et de la musique des mots.

Elle a commencé à écrire très jeune; son premier roman a été publié chez Julliard, avant sa majorité.

A son actif une quarantaine de romans dont certains ont fait l’objet d'adaptations cinématographiques.

Elle figure au palmarès des écrivains ayant le plus de succès en librairie.

THEME

Matthieu est propriétaire d’une librairie au Havre. Sa passion pour les livres lui vient de son enfance. Il y consacre sa vie, négligeant son entourage. 

Un divorce, sa fille Angélique qu’il ne voit pas grandir, c’est le prix du succès.

Mais le «  burn out  » survient avec toutes ses conséquences… solitude, incompréhension des proches et des collaborateurs. Face à cette crise, un univers bascule.

Angélique vole alors au secours de son père. Impuissante face à cet effondrement, elle tente de mobiliser famille, amis, relations professionnelles ainsi que les femmes de sa vie.

Des évènements inattendus vont finalement provoquer un choc salvateur.

POINTS FORTS

Cette histoire familiale se lit agréablement.

Le regard sur le ‘ burn out ‘ est subtil.

On découvre avec beaucoup d’intérêt ce qu’est l’organisation d’une grande librairie.

Et le livre donne envie de découvrir le Havre, ville classée au patrimoine de l’UNESCO...

POINTS FAIBLES

Parfois un peu de lenteur. 

 Et pas de réelle surprise dans le dénouement.

EN DEUX MOTS

Ca se lit agréablement certes, mais Françoise Bourdin est capable de beaucoup mieux. Alors, finalement, on reste sur une impression de manque.

UNE PHRASE

"Par quelle aberration s’était il senti si mal, si désabusé, si vide ? Pourquoi la machine s’était elle détraquée d’un coup, au point de lui enlever le goût de vivre ?"

RECOMMANDATION

 A LA RIGUEUR

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !