Delta de la rivière des Perles : l’incroyable expansion de la plus grande zone urbaine au monde vue depuis l’espace | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Guangzhou en Chine.
Guangzhou en Chine.
©Reuters Pictures

L'urbanisation express

Delta de la rivière des Perles : l’incroyable expansion de la plus grande zone urbaine au monde vue depuis l’espace

En quelques années et grâce à l’institutionnalisation du programme de réforme, le développement de la zone économique du delta de la rivière des Perles a accru de façon considérable. En un peu plus de 20 ans, le taux de croissance du PIB de la région a dépassé 16 % alors que la moyenne nationale de la Chine était à l'époque (en 2000) de 9,8 %.

Le Pearl River Delt (en français : le delta de la rivière des Perle) est une plaine deltaïque située au sud de la Chine et la région économique la plus dynamique du pays depuis le lancement du programme de réforme de la Chine en 1979. Alors que le pays est au bord du chaos dans les années 70, que les hôpitaux, les services publics, les transports et les écoles sont dans le désarroi le plus total, le gouvernement dirigé à l'époque par Deng Xiaoping décide de créer un état unifié et de lancer d'importantes réformes pour faire de la Chine une super puissance économique.

 

Le PIB du delta de la rivière des Perles explose en 20 ans

Pour ce faire, en 1980 des urbanistes mandatés par le gouvernement chinois ont établi un plan visant à rassembler les 9 villes situées autour de la région rurale du delta de la rivière des Perles. L'objectif premier ? Crée une zone urbaine 26 fois plus grande que Londres et sa périphérie, ou mesurant deux fois la taille du Pays de Galles. La nouvelle méga-ville devait couvrir une grande partie du centre manufacturier de la Chine, de Guangzhou à Shenzhen en passant par Foshan, Dongguan, Zhongshan, Zhuhai, Jiangmen, Huizhou et Zhaoqing. A cette époque des rivières et des ruisseaux coulaient à travers les sols fertiles pleins de rizières, de champs de blé et de vergers.

En quelques années et grâce à l’institutionnalisation du programme de réforme, le développement de la zone économique du delta de la rivière des Perles a accru de façon considérable : le PIB de la région est passé à 8 milliards de dollars en 1980, à plus de 89 milliards de dollars en 2000 et à près de 22 120 000 000 dollars en 2005. En un peu plus de 20 ans, le taux de croissance du PIB de la zone a dépassé 16 %, alors que la moyenne nationale de la Chine était à l'époque de 9,8 %. La croissance de l'Asie orientale conduit souvent à la fusion de plusieurs villes. La zone urbaine de Jakarta en Indonésie par exemple, est le foyer de plus de 23 millions de personnes sur une superficie de 1600 km2 et englobe 12 régions différentes.

2010 : des milliers de kilomètres de rails pour relier les 9 villes et n'en faire qu'une

En 2011, près de 150 grands projets d'infrastructure ont été présentés pour relier les réseaux énergétiques, de télécommunication, des transports et de distribution d'eau des 9 villes. Un projet pharaonique estimé à 2 milliards de yuans, soit environ 280 millions d'euros. 29 lignes ferroviaires reliant chacune des villes devaient être construites et les citoyens devaient pouvoir acheter des cartes de train spéciales pour voyager dans cette "méga ville".

"L'idée est que lorsque les villes seront reliées, les résidents pourront se déplacer librement et utiliser les soins de santé et autres installations où ils voudront" expliquait Ma Xiangming, consultant sur le projet et planificateur en chef de l'Institut rural et de l'Urbanisme Guangdong. Selon lui, ce plan devait permettre de dynamiser le marché de l'emploi et redistribuer plus équitablement les ressources des services publics. "Les résidents seront en mesure de choisir où obtenir leurs services et pourront utiliser internet pour savoir quel hôpital est par exemple le moins occupé", avait-il expliqué.

Les factures de téléphones devaient par ailleurs chuter de 85% et des améliorations devaient être apportées aux écoles et aux hôpitaux.  De même que les prix de l'essence et de l'électricité devaient être révisés pour lutter contre la pollution engendrée par la forte industrialisation.

Mais qu'en est-il aujourd'hui ?

Alors que le delta de la rivière des Perles comptait près de 10 millions d'habitants répartis dans plusieurs villes moyennes à la fin des années 1980, désormais, la région abrite 42 millions de personnes, soit une population supérieure à celles de l'Argentine, de l'Australie ou du Canada. La région aurait augmenté de 4 500 km2 en 2000 et de près de 7000 km2 en 2010. Des images satellites prises par la Nasa démontrent l'expansion de l'urbanisation de la région entre 1988 et 2014. Les zones rurales, principalement des terres agricoles et des forêts apparaissent en vert. Les zones urbaines sont en gris et blanc. 

Ci dessous, le delta de la rivière des Perles en novembre 1988

Ci-dessous le delta de la rivière des Perles en novembre 2014

Selon un rapport récent de la Banque mondiale, le delta de la rivière des Perles a dépassé Tokyo et serait à ce jour, la plus grande zone urbaine du monde en termes de taille et de population. Selon le rapport toujours, bien que la croissance des zones urbaines offre de nombreuses possibilités aux citoyens, l'expansion urbaine peut également creuser l'écart des inégalités. Le prix des logements ou des transports peut pousser les personnes dotées de faibles revenus à vivre loin de leur lieu de travail, des écoles et des commerces.

La Banque mondiale explique également que ces personnes peuvent être forcées de s'installer dans les bidonvilles pour rester plus près du centre. "Bien que cette transformation est en cours, il y a toujours une possibilité de fixer le cap de l'urbanisation sur une voie durable et équitable", ont noté les auteurs du rapport. "En quelques décennies, cette fenêtre d'opportunités peut se refermer et obliger les générations futures à faire face aux conséquences de la façon dont nous urbanisons aujourd'hui."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !