Décaféinées : la multiplication des alternatives au café sont-elles vraiment meilleures pour la santé ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Décaféinées : la multiplication des alternatives au café sont-elles vraiment meilleures pour la santé ?
©

Boissons chaudes

Décaféinées : la multiplication des alternatives au café sont-elles vraiment meilleures pour la santé ?

Ces dernières années, on assiste à une montée en puissance des « alternatives saines » au café.

Béatrice de Reynal

Béatrice de Reynal

Béatrice de Reynal est nutritionniste. Très gourmande, elle ne jette l'opprobre sur aucun aliment et tente de faire partager ses idées de nutrition inspirante. Elle est par ailleurs l'auteur de Ouvrez les yeux avant d’ouvrir la bouche, publié chez Plon, et du blog "MiamMiam".

 

Voir la bio »

Atlantico : Le café est consommé depuis des milliers d’années et fait toujours l’objet de nombreux débats sur ses effets pour la santé. La caféine est notamment accusée d'être responsable de problèmes d’anxiété et de sommeil. Alors que de nombreuses personnes déclarent boire du décaféiné pour des raisons de santé, est-ce vraiment une bonne idée ? 

Béatrice de Reynal : Le café, comme d’autres plantes, ont des effets sur l’organisme : c’est même le fondement de la phytothérapie, la médecine par les plantes. Et curieusement, les communautés humaines ont  souvent sélectionné dans leur environnement une ou des plantes à effet énergisant ou stimulant, dont le thé ou le café. Scientifiquement, ce sont des substances naturelles – ici la caféine et la théine – qui procurent ces effets. Si on en abuse pas, rien de mal. Doit-on rechercher des formats de boissons sans caféine ou théine ? Pourquoi pas, si on veut « casser » ou « cracker » la nature…. Mais quel intérêt de le faire avec des solvants chimiques ? Aucun.

La caféine est retirée du café par extraction à l’eau. On obtient alors un café « lavé » de caféine. Son effet sur la santé n’a jamais vraiment été étudié par comparaison à une boisson de café.

Mais ne nous y trompons pas : si le café ou le thé sont consommés très largement dans le monde, leur mode préparatoire est très différent et leurs effets sur la santé n’ont pas toujours été creusés, ni comparés entre eux. 

À Lire Aussi

Jusqu’à combien de cafés peut-on boire par jour ?

La torréfaction du café, notamment, génère des molécules qui pourraient être nocives ; la fermentation et le fumé de certains thés aussi.

Les quantités de plantes par tasse sont très variables, certaines boissons sont des infusions, d’autres de longues  et épaisses décoctions, comme le café turc ou éthiopien, associés à de nombreuses autres plantes et épices. 



Ces dernières années, on a assisté à une montée en puissance des « alternatives saines » au café comme le maté, une boisson traditionnelle sud-américaine, qui donnerait un coup de boost tout en étant moins nocif pour la santé. D’autres plantes peuvent-elles remplacer le café ? Ces alternatives sont-elles vraiment meilleures pour la santé ?

Le maté est aussi une plante consommée par tout un continent. Ses effets sur la santé sont plus ou moins bien connus scientifiquement, notamment sur l’humeur, la satiété, la stimulation de fonctions physiologiques. N’oublions pas que les effets sur l’appétit sont souvent recherchés, notamment pour tromper la faim qui parfois, se fait ou faisait douloureusement ressentir.

Le maté est-il meilleur pour la santé que le thé ou le café ? Il n’y a pas d’études scientifiques probantes sur ce sujet, sauf à pouvoir affirmer que ces boissons sont à consommer avec modération et variété… c’est comme tout, en nutrition.

Les distributeurs et les grandes marques comme Starbuck ont-elles bien compris la demande pour ces alternatives ? Qu’est-il possible de trouver dans le commerce ?

Les grandes enseignes surfent sur le marketing, les modes culinaires et les effets whaooo de la présentation : un thé macha avec de la mousse de lait et de la poudre verte par-dessus vaut que le prix demandé soit plus élevé. Il est plus facile pour eux de vendre des boissons qu’un mets : on n’a pas besoin d’avoir faim pour une boisson – alors qu’elles sont souvent assez caloriques car elles cachent souvent du gras et beaucoup de sucres. Alors ne vous laissez pas trop séduire par ces mirages hypnotiques qui – finalement – n’ont aucun effet sur la santé et parfois même - vous poussent à consommer encore et encore du sucre ou de la chimie (arômes synthétiques, édulcorants, etc.).

Au fait ? N’avez-vous jamais essayé l’eau chaude ? Parfois, son effet réconfortant est réel et n’a même pas besoin d’une feuille de menthe fraîche pour être agréable à boire !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !