Combien de temps faudra-t-il au duo infernal de la déco Damidot-Plaza pour dégouter les Français du taupe ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
La couleur taupe a envahi le domaine de l'habitat.
La couleur taupe a envahi le domaine de l'habitat.
©wikipédia

Trop, c'est trop

Combien de temps faudra-t-il au duo infernal de la déco Damidot-Plaza pour dégouter les Français du taupe ?

Les émissions télévisées de décoration telles que celles de Valérie Damidot ou de Stéphane Plaza ne cessent de redécorer les maisons et appartements avec de la couleur taupe, au risque de créer une overdose.

Emilie Coutant

Emilie Coutant

Emilie Coutant est sociologue, consultante en mode, médias, tendances, risques et addictions.
Docteur de l’Université Paris V, elle a soutenu une thèse intitulée “Le mâle du siècle : mutation et renaissance des masculinités. Archétypes, stéréotypes, et néotypes masculins dans les iconographies médiatiques” (2011). Fondatrice et dirigeante de la société d’études qualitatives et prospectives Tendance Sociale, elle réalise études et enquêtes sociologiques pour le compte d’entreprises ou d’institutions. Enseignante dans diverses universités et écoles de mode, elle est également Présidente du Groupe d’Etude sur la Mode (GEMode), rédactrice éditoriale des Cahiers Européens de l’Imaginaire et secrétaire du Longeville Surf Club.
Voir la bio »

Atlantico : Cela fait plusieurs saisons que le taupe est la couleur tendance en matière de déco et même dans la mode. Comment expliquer qu’une couleur en particulier devienne tout d’un coup in ? Qui décide qu’une couleur sera tendance ?

Emilie Coutant : Difficile d’y échapper, dans les magasins ou catalogues de déco, la couleur « taupe » a effectivement envahi le domaine de l’habitat. On dit que le taupe va avec tout, explication un peu facile… Peinture murale, meubles, tapis, bols, vases, le moindre objet a sa déclinaison en taupe. L’engouement suscité par cette couleur, dans la décoration intérieure d’abord puis dans la mode vestimentaire, est une illustration typique du phénomène des tendances.

Phénomène social qui concerne les goûts, les styles, les manières de vivre, et caractérisé par une temporalité cyclique durant laquelle on observe un engouement collectif, la tendance est un mouvement qui comporte souvent une part d’arbitraire culturel et s’inscrit dans une logique commerciale.

Le « taupe » s’inscrit bien dans cette veine là. Faisant partie de la famille des gris, le taupe emprunte son nom à l’animal familier de nos jardins au pelage gris foncé tirant légèrement sur le brun. En déco, le « taupe » est cuisiné à toutes les sauces, décliné dans toutes ses tonalités, tantôt marron, tantôt beige foncé ou encore anthracite : d’un nuancier à l’autre, le taupe n’est jamais le même. Il orne les gammes coloris de nombreuses marques sans que l’on sache vraiment de quelle couleur il s’agit. Mais sa simple évocation suffit à conférer à l’objet un caractère tendance ; parler d’intérieur taupe reste un bon fonds de commerce.

Les études de prévisions sur les tendances couleurs sont réalisées dans de nombreux secteurs professionnels et le marché de la prospective en matière de style et de tendances ne cesse de se diversifier. Agences de tendances, pronostiqueurs couleurs, bureaux de styles ou cabinets d’études sociologiques tentent de tracer les grandes lignes et d’anticiper les comportements et désirs des consommateurs. Les carnets de tendances, se vendant à prix d’or, présentent les formes, les couleurs et les textures pour les années à venir et servent de supports de création aux marques. Dans ces bibles de tendances, les couleurs mises en avant sont prélevées dans un nuancier déjà prêt, celui de la gamme Pantone, qui référence quasiment toutes les couleurs existantes. Aujourd’hui, le choix de « LA couleur de l’année » par les colordesigners de l’institut Pantone a une influence considérable sur les décisions créatives, stratégiques et commerciales des professionnels de la beauté, de la mode et du design, et de fait sur nos comportements et désirs de consommateurs.

Le taupe restera tendance jusqu’à quand ? Pourquoi le consommateur s’enthousiasme-t-il pour une couleur et puis s’en lasse-t-il ? De manière générale, quelle est la « durée de vie » d’une couleur tendance ?

De manière générale, on identifie quatre types de tendances :

- Les tendances « flash » : très éphémères, elles souvent associées à des opérations commerciales ou des réajustements pour coller à l’actualité, elles peuvent par exemple résulter d’une fantaisie vestimentaire d’une it-girl ou autre star à fort pouvoir d’influence ; pour les enseignes fastfashion, elles ont pour objectif de stimuler le désir d’achat du consommateur.

- Les tendances à court terme : durent environ 6-8 mois, le temps des collections et des défilés. Leur durée tend encore à raccourcir avec l’augmentation du nombre de collections (collections-capsules) et du nombre de capitales organisant des fashionweeks.

- Les tendances à moyen terme : celles-ci ont une durée de vie qui s’étale sur 2-3 ans. On parle de « tendances d’écume ». C’est la durée de vie moyenne des tendances couleurs.

- Les tendances à long terme / mega-trend : ce sont des tendances de fond qui caractérisent les transformations sociétales, économiques et technologiques. Elles s’inscrivent dans le mouvement permanent de mutation des imaginaires sociaux (changement de valeurs et de paradigme sociétal).

La tendance « taupe » s’inscrit dans une temporalité entre moyen et court terme, elle tend à perdurer car ses significations symboliques renvoient aux valeurs émergentes qui caractérisent le changement sociétal que nous connaissons actuellement. En effet, au-delà du mécanisme cyclique des tendances, les comportements des consommateurs en matière d’apparences et de styles sont aujourd’hui guidés par un désir d’authenticité et de remise en question des diktats de la mode. Les domaines de l’image, des médias et de la mode tendent à surfer sur ces nouvelles valeurs-tendances : nostalgie du passé, retour à l’enfance, désir de retour à la nature, quête d’authenticité, envie de couleurs primaires, brutes, naturelles. Le taupe est la couleur parfaite pour susciter ce désir de nature, d’animalité, de retour à l’état brut, primitif.

Pantone a annoncé que le mauve orchidée serait la couleur de 2014… Comment a-t-on pu arriver à cette prédiction ? Quelle sera la couleur qui fera parler d’elle après le taupe selon vous ?

Pantone a annoncé que la couleur 2014 serait l’orchidée radiant. Ce choix n’est pas du tout aléatoire, il repose comme on l’a dit sur un travail de veille, d’analyse et de prospective (des domaines de la mode, de l’art, du cinéma, du sport mais aussi des nouvelles technologies ou encore des aménagements urbains) de la part d’instituts et bureaux d’études spécialisés.

La couleur 2014, orchidée radiant, est un mélange de tons froids et chauds qui évoque un coté tendre et énigmatique rappelant la douceur de l’enfance, sorte de nostalgie du passé. C’est une couleur qui ravivera justement le taupe. Couleur sombre, naturelle et animale, le taupe risque d’avoir la vie dure car elle tranche bien avec la montée de tous les tons romantiques : rose macaron, vert menthe, bleu ciel.

Je pense que les couleurs 2014 trouveront leur inspiration dans cette quête du passé, du rétro, du rustique, de l’authentique, qui résulte d’une remise en question collective des institutions, de la morale et des valeurs modernes. Les couleurs tendances seront donc celles de la transparence (eau, cristal, vert aqua, mais aussi bourgogne couleur de la loyauté). Les teintes de beige et toutes les couleurs nude  en référence à la peau seront également au goût du jour. Enfin le souci pour l’environnement et ce désir de retour aux sources nous fera apprécier les couleurs de la nature (jaune soleil, bleu ciel, gris) et celles des légumes d’antan (panais…).

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !