Ce que 2021 nous a appris des dernières nouvelles du Cosmos | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Le lancement du télescope spatial James Webb a été une réussite pour la NASA.
Le lancement du télescope spatial James Webb a été une réussite pour la NASA.
©JODY AMIET / AFP

Espace

Ce que 2021 nous a appris des dernières nouvelles du Cosmos

L'année 2021 a été riche en enseignements sur notre galaxie grâce aux nombreuses prouesses et innovations technologiques, dont la plus récente avec le lancement du télescope spatial James-Webb de la NASA.

Anna Alter

Anna Alter

Anna Alter est journaliste et écrivain. Docteur en astrophysique, elle a été journaliste à Science et Vie, à l'Evènement du jeudi, grand reporter à Marianne et rédactrice en chef adjointe de La Recherche. 

Voir la bio »

« Don’t look up » cartonne sur Netflix avec DiCaprio éblouissant en astrophysicien un peu terne qui veut avertir le monde qu’un bolide échappé du Nuage d’Oort fonce sur notre planète, sa doctorante l’a observé et, tout bien calculé, la vie sur terre sera détruite sous peu… Coïncidence cosmique, en cette fin d’année 2021 passe pour de vrai à l’improviste dans notre ciel une magnifique comète nommée Léonard et l’heure des bilans a sonné. Heureusement l’orbite de la visiteuse du soir visible actuellement dans l’hémisphère Sud n’a rien à voir avec celle de l’astre assassin du film : on a pu la voir de chez nous début décembre, elle s’avançait en direction de notre globe mais gardait ses distances et, au plus près, le 12 se trouvait à 350 millions de kilomètres, ce qui nous laisse de la marge. Il n’y aura d’ailleurs pas de pépins au cours de sa tournée dans la banlieue solaire, elle se donnera gentiment en spectacle sur son itinéraire en hyperbole, mais pas de bol nous n’en profiterons pas dans l’hémisphère Nord : le 3 janvier elle se rapprochera dangereusement du Soleil, sa tête enflera encore un peu plus, ses queues se déploieront davantage et complètement chavirée elle fondra devant l’astre du jour, mais si elle tient le choc thermique sans se disloquer elle poursuivra ensuite calmement sa route vers d’autres mondes. Dans quelques milliers d’années, ce pauvre petit corps céleste nomade frigorifié aura quitté le système solaire…

Il s’en passe de drôles au-dessus de nos têtes et jamais à bout de curiosité les astrophysiciens inventent, fabriquent, lancent de nouveaux instruments performants pour voir plus clair, plus en détails, plus loin dans l’espace-temps…Parti le 25 décembre, véritable cadeau de noël truffé de gadgets technologiques, le télescope spatial James Webb, après avoir étiré avec succès dans l’espace ses grands bras avant et arrière qui tiennent son bouclier thermique, a entamé lui sa longue marche vers le point de Lagrange, où en équilibre entre l’attraction terrestre, lunaire  et solaire, à 1,5 millions de kilomètres de la Terre il va pouvoir commencer ses observations. On croise les doigts, parce que les enjeux sont immenses: si tout se passe comme prévu, avec son miroir en mosaïque géant, il pourra scruter dans l’infrarouge  les fins fond de l’Univers, voir des naissances d’étoiles à la pelle et des galaxies en train de se former….

À Lire Aussi

Des astronomes ont découvert un système solaire qui ressemble beaucoup à ce que sera le nôtre après l’explosion du Soleil et la disparition de la Terre

Les moissons du ciel ont déjà été excellentes cette année. Liste des découvertes 2021, non exhaustive, dans le désordre :

  • pour la première fois on a observé un trou noir en train de boulotter le cadavre de sa compagne complètement effondrée dont il ne reste que le cœur composé uniquement de neutrons, un astre mort qu’on appelle « étoile à neutrons »
  • une cavité géante a été mise à jour dans la Voie lactée qui se serait formée il y a quelque 6 millions à 20 millions d’années, une « superbulle » d’environ 500 années-lumière crée peut être par l’explosion d’une supernova qui aurait repoussé toute la matière autour d’elle et serait à l’origine des nuages de Persée et du Taureau, dans lesquels naissent des tas d’étoiles…
  • un immense trou noir a été repéré dans une galaxie naine en orbite autour de la Voie-lactée, beaucoup plus massif que l’on imaginait il concentrerait la masse de 3,3 millions de soleils, soit presque autant que celui qui dévore le cœur de notre galaxie qui est plus imposante que celle qui l’héberge et qui avec son monstre dans les entrailles va un de ces quatre nous tomber dessus.
  • découverte inattendue d’une planète dix fois plus massive que Jupiter, b Centauri b est même la plus grosse planète jamais observée.
  • on a trouvé dans la constellation du Sculpteur, autour de l’étoile TOI-178, un système composé de cinq planètes en résonnance les unes avec les autres. Un ballet planétaire parfaitement synchronisé. Quand la première (en partant de l’extérieur) accomplit trois orbites, la seconde en fait quatre, la troisième six, la quatrième neuf et la cinquième dix huit…
  • peut-être aussi mais ca reste à confirmer, on a détecté la première planète en dehors de notre galaxie. Les plus de 4500 planètes déjà recensées en dehors du système solaire, les exoplanètes comme on dit dans le jargon, appartiennent toutes à notre Voie lactée mais celle-là se trouverait chez notre voisine M51 que l’on appelle aussi familièrement  la galaxie du tourbillon, à 28 millions d’années-lumière d’ici. M51-ULS-1 b est son petit nom provisoire.
  • les détecteurs d’ondes gravitationnelles ont enregistré des « séismes cosmiques » dont le catalogue a été rendu public le 8 novembre dernier.  Un aperçu sans précédent d’événements cosmiques extrêmes qui déchirent l’Univers. De nouvelles campagnes de détections devraient permettre d’agrandir encore le champ des investigations et de balayer un volume dix fois plus vaste…

En 2022, levez le nez, « look up » et restez vigilants.

À Lire Aussi

James Webb Télescope : le successeur de Hubble est prêt et devrait nous permettre de révolutionner notre connaissance de l’Univers

Deux livres à lire avant d’être pris de vitesse :

  1. les mémoire d’outre vie de Jean-François Kahn sont une invitation au voyage dans le temps et l’espace. Des morceaux d’Histoire exécutés allegro, inoubliables, et un tour de la planète sidérant. Le second tome sort en avril, mais ces 650 premières pages à tombeau ouvert ne laissent pas indifférents et on en redemande. (éditeur : l’observatoire, 24 euros)
  2.  De la beauté, vingt six ariettes de Yves Quéré de l’Académie des sciences qui analyse et trouve ce qu’il y a de beau dans notre monde cerné par le malheur… Un petit livre blanc charmant d’un grand monsieur qui a donné sa vie à la science et à l’éducation. Il sait voir et entendre, avec son oreille musicale il perçoit les moindres frémissements de l’âme d’Homo sapiens.  ( édition Odile Jacob, 19,90 euros)

À Lire Aussi

Une sonde de la NASA pénètre pour la première fois l’atmosphère du Soleil et voilà ce que nous pourrions apprendre

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !