Casimir fête ses 40 ans : retour sur la vie du "monstre gentil", icône de toute une génération | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Casimir fête ses 40 ans
Casimir fête ses 40 ans
©Capture écran Twitter

Hommage

Casimir fête ses 40 ans : retour sur la vie du "monstre gentil", icône de toute une génération

Le dinosaure orange, qui a bercé les après-midi des enfants dans les années 70, 80 et 90, est apparu pour la première fois à la télévision le 16 septembre 1974.

On se souvient de son costume orange à pois jaunes, de sa voix atypique et de son goût pour le gloubi-boulga, composé de confiture de fraises, de chocolat, de banane et de moutarde, le tout accompagné d'une saucisse de Toulouse.

Mais on se rappelle aussi de sa fameuse chanson mythique placée dans le générique : "voici venu, le temps des rires et des chants, dans l'île aux enfants, c'est tous les jours le printemps. C'est le pays, joyeux, des enfants heureux, les monstres gentils, oui, c'est un paradis", composée par Roger Pouly.

Ce mardi, Casimir, devenu une icône pour les enfants de toute une génération, souffle ses quarante bougies. La page d'accueil de Google rend même hommage au dinosaure à l'aide d'un Doodle, salué sur les réseaux sociaux. Casimir a fait sa première apparition sur le petit écran il y a quarante ans sur C3, la troisième chaîne de l'ORTF. L'émission, créée par Christophe Izard et Yves Brunier sera un réel succès sur TF1 jusqu'en 1982, puis sera rediffusée sur Canal J de 1992 à 1998, à l'initiative de Jean-Luc Delarue.

A chaque épisode, Casimir apparaissait aux côtés de son cousin à la peau verte, Hippolyte, puis de Léonard, un renard vivant dans une boîte en osier, ou encore de Julie et François, les personnages principaux de L'île aux enfants. Le concept : tournée en public, l'émission faisait participer son jeune public en conviant les enfants à jouer avec leurs héros.

Une expérience unique pour celui qui animait le personnage de Casimir et qui se cachait sous le costume du dinosaure, Yves Brunier : "Casimir, c'est huit ans de vie commune, c'est une part importante de ma vie. Dire qu'au départ on était parti pour trois mois !". La marionnette orange est en effet devenue mythique, un succès imputable au côté psychédélique cher aux années 1970.

"Le prénom Casimir a été choisi par Izard et hasard sur le calendrier. Il fallait un prénom pas trop courant... mais il y en a pas mal en Pologne. Concernant la couleur, Casimir avait d'abord été pensé en vert, mais il aurait fait un peu caméléon dans le décor déjà très vert de l'île aux enfants. Il a donc mûrit pour obtenir ce bel orange", raconte son concepteur dans une interview publiée sur le site officiel du dinosaure, casimirland. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !