Amour : il est bien optimiste, Alain de Botton... | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Amour : il est bien optimiste, Alain de Botton...
©

Atlanti-culture

Amour : il est bien optimiste, Alain de Botton...

Valérie de Menou pour Culture-Tops

Valérie de Menou pour Culture-Tops

Valérie de Menou est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a été créé en novembre 2013 par Jacques Paugam , journaliste et écrivain, et son fils, Gabriel Lecarpentier-Paugam, en Master d'école de commerce, et grand amateur de One Man Shows.

Voir la bio »

Livre

Aussi longtemps que dure l’amour

d’Alain de Botton

Ed. Flammarion

328 pages

L'auteur

Suisse francophone de naissance, Alain de Botton vit au Royaume-Uni depuis de nombreuses années. Il est journaliste et écrivain, auteur de best-sellers tels que « Comment Proust peut changer notre vie » ou « L’architecture du bonheur ». Il a fondé la « School of Life », à Londres,  ainsi qu’une société de production qui édite des émissions basées sur ses œuvres.

Thème

Cet ouvrage hybride, à la fois roman et essai,  nous relate le cheminement conjugal  d’un couple standard franco-libanais. L’histoire est ponctuée de réflexions personnelles de l’auteur destinées à apporter quelques recettes de réussite, à gérer les crises et à repenser notre manière de vivre le mariage pour être plus heureux.

Points forts

- Le choix d’intercaler une fiction avec des analyses est intéressant. Les deux protagonistes apparaissent comme des rats de laboratoire observés par un théoricien du comportement, qui essaie de nous donner des clés de compréhension.

- Des constats clichés mais qui ont le mérite d’être posés, par exemple sur le thème des reproches : « la femme ou le mari devient vite la cause de tous les ennuis », « si l’on aime vraiment quelqu’un, il ne peut être question de vouloir qu’il change »; ou une description du processus d’attachement qui peut être soit anxieux (contrôle, jalousie) soit évitant (besoin d’être seul), les deux semblant incompatibles.

-Un ouvrage qui pourra satisfaire les lecteurs friands  de vulgarisation sociologique et qui fréquentent le rayon « vie pratique » de leur librairie...

Points faibles

- L’histoire est assez caricaturale. On imagine à l’avance la trame du livre et les questions qui vont être soulevées: la rencontre amoureuse, la naissance des enfants et son incidence sur la vie du couple, la gestion du quotidien, l’adultère et la crise conjugale etc...

- Les analyses n’apportent pas d’éclairage majeur. Il s’agit plus d’un petit traité du quotidien  destiné, à mon sens, à alimenter des rubriques de magazines psychologiques. 

- L’auteur semble ignorer les profondes mutations du mariage et sa vision du bonheur m’est apparue simpliste.

- L’écriture est orale et peu plaisante. Y a-t-il un problème de traduction ?

En deux mots

Amour rime-t-il avec toujours ? Alain de Botton s’emploie à nous livrer quelques méthodes de bon sens afin de pérenniser le bonheur premier de la rencontre amoureuse souvent gangrené par le quotidien. 

Réaction personnelle: Il serait fort agréable de croire  aux contes de fée mais ce serait ignorer la réalité sociologique qui touche les couples aujourd’hui et dont l’auteur semble faire fi. Les modes de rencontres sont totalement bouleversés par internet; le nombre de divorces ne cesse d’augmenter; la cohabitation s’installe souvent pour des raisons économiques; les plaintes pour violences conjugales sont exponentielles; et toutes les statistiques montrent que le couple est devenu totalement instable et désormais minoritaire. 

Ce livre me semble donc malheureusement chimérique  même si chacun garde, au fond de soi, une vision romantique du mariage ou du couple...

Une phrase

« Si chic qu’il soit d’être ouvert d’esprit à l’égard de la vie de couple, il n’en reste pas moins sensiblement honteux de devoir admettre qu’on s’est peut-être précipité en épousant quelqu’un qui ne nous convient pas, malgré toutes les occasions qu’on a eues d’y réfléchir et d’en faire l’expérience » page 86

Recommandation

A la rigueurA la rigueur

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !